Braga 1-1 OM : qui a fauté, qui a brillé ?

Compte-rendu du match amical entre Braga et l'Olympique de Marseille (1-1).

Publié le 21/07/2021 à 23:00

Après l'enthousiasme général qui a suivi la rencontre face au Servette Genève (3-1), l'OM jouait donc Braga, après avoir croisé l'équipe portugaise en Europa League en 2015 et 2018. Comme face aux Suisses, la première mi-temps fut très moyenne. Dans un 3-4-2-1 où de nombreux joueurs semblent avoir du mal à assimiler les consignes. Certains sont toutefois méconnaissables comme Balerdi, qui rate un nombre impressionnant de relances. Sur l'une d'elles Braga peut amorcer un contre en supériorité numérique qui est conclu tranquillement dans le petit filet de Mandanda à la 20e minute. Pour se ressaisir, l'OM doit s'en remettre à la 52e à un sursaut de Luis Henrique, qui se décide à apporter le danger dans son couloir gauche. Pape Gueye est trouvé en retrait et brosse un centre dans la boîte. C'est mal renvoyé et ça ne pardonne pas puisque Payet, au point de penalty, ouvre bien son pied pour punir. Les Phocéens finiront mieux le match sans parvenir toutefois à l'emporter. Retrouvez le live du match Braga 1-1 OM en cliquant ici.

Les tops

C'est ce qu'on peut appeler des premiers pas réussis. Luan Peres a remplacé Jordan Amavi à la pause pour jouer central gauche dans la défense à trois. Et sur ses premières interventions, le Brésilien a démontré qu'il était tonique, déterminé et qu'il cherchait en plus des relances tranchantes. On peut également parler de débuts réussis pour Mattéo Guendouzi. Il est entré pour les 20 dernières minutes, et c'était suffisant pour montrer l'étendue de ses qualités : avec lui, le temps semble plus petit tant sa zone d'intervention est importante. Il a en outre sorti des passes bien senties qui vont donner un tout autre relief au jeu en profondeur de l'OM. C'est dans ce domaine qu'un troisième joueur s'est illustré. Seul en pointe, également pour la seconde période, Cheikh Bamba Dieng s'est procuré deux occasions en partant dans le dos de la défense. Sur la première il bute sur le gardien, sur la seconde il marque mais il était hors-jeu de quelques centimètres. Le compte n'y est pas mais cela fait toujours deux occasions de plus que Benedetto, qui en voulait nettement moins au pressing pour commencer. 

Les flops

Comme évoqué plus haut, le match de Léo Balerdi a donc été problématique surtout parce que ses relances, dans leur quasi-totalité, ont été ratées. C'est juste, dans cette configuration à trois derrière. Au niveau offensif, ce fut plutôt calme. Cengiz Under n'a pas été aussi étincelant que lors de sa précédente entrée. Mais s'il y a un joueur à mettre dans cette catégorie pour illustrer le manque d'apport, c'est plus Luis Henrique. Car à gauche, il peut normalement s'appuyer sur la technique de Payet pour combiner et on ne l'a que trop peu vu. Il a laissé sa place à un De la Fuente qui a eu du déchet, mais qui a beaucoup plus tenté. Et ça a tout changé. Enfin, même si ça ne sert à rien de s'inquiéter, ce n'est qu'un match de préparation, il accuse peut-être le coup de grosses séances physiques, il faut reconnaître que Gerson est apparu lent et emprunté. 

Le onze de l'OM qui a fait match nul à Braga (1-1) : 

Mandanda - Balerdi (Caleta-Car 66e), Alvaro (Saliba 72e), Amavi (Luan Peres 46e) - B.Kamara, P.Gueye (Guendouzi 72e) - Under (Rongier 56e), Gerson (Radonjic 73e), Payet, L.Henrique (De la Fuente 73e) - Benedetto (Bamba Dieng 46e)