Battles : "Le Vélodrome, ça peut vous chatouiller..."

L'entraineur de Troyes Laurent Battles Battles n'avait pas misé sur la fatigue des Olympiens et sur le stade Vélodrome vide...

Publié le 29/11/2021 à 00:40

Vous aviez misé sur la fatigue de l’OM ?

Laurent Battles : "Non, non. Ils ont un effectif conséquent pour pouvoir jouer sur tous les tableaux. Rongier et Dimi étaient "neufs", ils n’avaient pas joué. Ils ont des joueurs qui peuvent enchainer tous les jours. Moi, je l’ai vécu, quand vous jouez tous les trois jours, vous ne vous entrainez pas, vous êtes dans la récupération, mais cela vous permet de rester malgré tout dans le rythme. Ils ont l’habitude de ça. Il y a beaucoup d’internationaux, il n’y a pas de souci par rapport à ça. Je n’ai pas basé mon match sur la fatigue, juste sur le fait d’aller les chercher, on avait travaillé certaines choses sur leurs déplacements notamment au milieu. Tactiquement c’était intéressant ce qu’on a mis en place, mais pour prétendre prendre des points, il faut marquer, se créer des occasions et être plus pertinent dans les derniers gestes."

Le Vélodrome était vide, alors qu'avec le public, ça peut aider...

L.B. : "Ca peut aider mais je l’ai vécu, ça peut être aussi à contrario difficile quand vous êtes dans une situation ou vous perdez quelques ballons. Les supporters de Marseille sont vraiment derrière les joueurs que ça gagne ou que ça perde. Quand vous perdez des ballons et que vous êtes dans la difficulté, ça commence un peu à vous chatouiller, je l'ai vécu. Je n’ai pas basé mon match sur ça. J’étais déçu de venir dans ce stade et de ne pas voir les supporters. J’aurai préféré vivre ce match dans un stade plein, c’est même important pour la progression de mes joueurs. C’est dommage."