Angers 0-0 OM : Tu ne peux pas gagner tous les matchs. Mais...

Retour sur le petit match nul de l'OM à Angers (0-0) hier soir.

Publié le 23/09/2021 à 01:00

L'adage est connu, et il fait loi dans le football comme dans les sujets de société : vu que tout le monde s'exprime, on entend toujours plus ce que l'on a envie d'entendre. Depuis quelques jours, Jorge Sampaoli avait pourtant mis tout le monde en garde. Non, l'OM ne pourra pas gagner tous ses matchs. Sur ses trois dernières interventions médiatiques, il a glissé, à un moment ou un autre, que l'effectif phocéen est trop juste à ses yeux cette saison. A chaque fois, son auditoire l'a entendu, a hoché la tête, mais ne pensait qu'aux prestations abouties contre Monaco, le Lokomotiv ou Rennes. Contre Angers, l'OM a concédé le partage des points. Sur le papier, pas une mauvaise opération puisque les Angevins squattent le haut du tableau en ce début de saison. Sur une journée en milieu de semaine, un point pris à l'extérieur, c'est salvateur quand des voisins au classement perdent, ce qui est le cas de Lens et Nice. Mais cette partie fut trop décevante dans le jeu pour ne pas être encore sur sa faim.

Des choix qui questionnent

Si ça se trouve, ce qu'a fait Sampaoli sur cette rencontre, c'est du pur génie, au sens stratégique du terme. Conscient qu'il allait être difficile de s'imposer au stade Raymond Kopa vu l'état des troupes, il a joué le nul (et au mieux la victoire avec un peu plus de réussite venant de Luis Henrique et Bamba Dieng) avec notamment un Rongier et un Harit qui se partageait les montées, pour mieux récupérer avant de rouler sur Lens dimanche et d'être plus frais en deuxième partie de saison que ce que l'OM a pu l'être, au hasard, lors de la saison avec Marcelo Bielsa. Pourquoi pas. En attendant, comme rien n'est acquis, ni la victoire contre les Nordistes, ni la bonne dynamique en deuxième partie de saison, nous en sommes juste au stade où l'on s'interroge sur certains choix : pourquoi faire rentrer Guendouzi à la 83e minute pour Harit alors qu'il y a 0-0 ? Pourquoi lancer ET Amavi ET Caleta-Car sur cette rencontre, alors que manifestement, ce trop grand chamboulement derrière à paralysé le milieu de terrain qui est resté en couverture plus que de raison ? Pourquoi ne pas utiliser pleinement Konrad de la Fuente le jour où il faut faire souffler Cengiz Ünder ? 

Certains pouvaient clairement mieux faire, sans parler de fatigue

Le bilan de Jorge Sampaoli reste largement positif. Mais cela ne doit pas empêcher de dire qu'on était en droit d'attendre mieux sur cette rencontre, ce n'est pas la parole d'un nouvel habitué au caviar. Le match de Gerson, qui a semblé démotivé au milieu de terrain en regardant ses coéquipiers jouer n'est pas appréciable. Comme la prestation de Luis Henrique, même s'il n'était pas sur son côté préférentiel. Comme le match de Jordan Amavi, même s'il s'agissait de ses premières minutes de la saison (ces trois joueurs étaient d'ailleurs épinglés dans les tops et flops que vous pouvez retrouver en vidéo). Alors oui, après cette rencontre, il est possible de mieux entendre Sampaoli se plaindre des limites de l'effectif de l'OM. Mais l'Argentin avait aussi dit qu'il ne voulait pas d'une équipe qui calcule sa passion ou son intensité. Force est de constater que ça a été le cas à Angers...