Amiens 0-2 OM : l'OM remonte la pente

Publié le 17/09/2017 à 16:49
Amiens 0-2 OM : l'OM remonte la pente
 A Amiens (stade de la Licorne)
Ligue 1 | 6e journée | Dimanche 17.09.2017 | 15h00 sur BeIN Sport 1
AMIENS

0 - 2

(MT : 0 - 0)
OM

Arbitre : M.Lesage | Temps : léger crachin | Terrain : champ de course | Spectateurs : 18 000
     Njie (52e)
     Njie (55e)
 El Hajjam (4e)   Luiz Gustavo (31e)
 Gouano (14e)   Njie (40e)
    Zambo Anguissa (81e)
NOTE DU MATCH : 6/10 NOTE DE L'ARBITRE : 6/10

Konyaspor, l'opposition était trop faible, il fallait voir à Amiens, si cet OM était capable de relever la tête. On a (un peu) vu. En face, c'était bien le promu sans complexe qui voulait se payer un gros dans son stade à guichets fermés. Mais c'est l'OM qui repart avec les trois points en tuant le match en cinq minutes. Grâce à Clinton Njie, sorti du banc à bon escient donc par un Rudi Garcia qui remonte la pente. 

Dur en première

Car une nouvelle fois, au départ, l'entraîneur surprend tout son monde pour la composition d'équipe avec l'incorporation de Zambo Anguissa, Lucas Ocampos et ce bon Clinton donc dans le onze de titulaires par rapport à Konyaspor. A l'image du milieu camerounais, l'OM est très solide dans les contacts. Et il le faut car Amiens joue physique dès qu'il y en a la possibilité. Alors ce n'est pas forcément très agréable à regarder, mais au moins, même si les Phocéens n'ont pas une occasion à se mettre sous la dent en première période si ce n'est un coup franc de Thauvin trop enroulée, le sentiment général est que cette équipe d'Amiens, qui pouvait se révéler être un parfait piège, est en fait prenable. Attention, dire ça, c'est considérer que Yohann Pelé est une nouvelle fois accompagné de sa baraka dans les cages, parce qu'il a manqué totalement sa sortie à la demi-heure de jeu sur un centre dans la surface qui file finalement au-dessus après un rebond et qui est la plus grosse occase du premier acte. 

Rapidement plié en seconde

Mais cela valait donc le coup d'attendre puisque, dès le retour ou presque, à la 51e, Clinton Njie ouvre le score. Une finition chanceuse, même si la construction de l'action ne doit rien à personne. Mais ça finit avec un centre puissant de Sakai détourné par un défenseur amiénois. Juste derrière, Clinton la détourne des abdos à bout portant dans le but de Gurtner. Comme Diego Maradona contre l'Angleterre en 1986, le buteur camerounais décide de mettre tout le monde d'accord dans la foulée. Sur une bonne impulsion d'Amavi, Payet décale parfaitement sur le côté gauche. Thauvin récupère le ballon dans la surface et décale Njie qui partait en course croisée dans le tempo parfait. Le Camerounais prend tout le monde de vitesse pour frapper dans le but vide, le break est fait. La partie est derrière plus facile et l'OM baisse progressivement pavillon, même si Thauvin et Amavi s'attachent à mettre toute leur énergie au service du jeu de leur équipe, qui existe du coup encore. Peu en réussite offensivement, Lucas Ocampos se tue au pressing en fin de match pour conserver le score. 

LE ONZE DE L'OM

Pelé (g)
Sakai - Rami - Rolando - Amavi
 Zambo Anguissa - Luiz Gustavo 
Thauvin  B.Sarr (88e) - Payet  Sanson (78e) - Ocampos
Njie  Germain (67e)
Non entrés : Escales (g), Evra, Sertic, Kamara

 

LE ONZE DE AMIENS

Gurtner (g)
El-Hajjam - Gouano - Adenon - Dibassy
Monconduit - Zungu  Nathan (80e)
Manzala  Gakpe (63e) - Kakuta - Ielsh  L.Traoré (68e)
Konaté
Non entrésBouet (g), I.Cissokho, Ngosso, Bourgaud