OM : un mercato qui commence vraiment à nous plaire !

Avec les premières signatures officielles et tous les autres dossiers en cours, on peut dire que Pablo Longoria est en train de signer un mercato palpitant à tous les égards. Edito.

Publié le 03/07/2021 à 01:00

Et si Pablo Longoria passait ses nuits et ses journées sur les réseaux sociaux, caché derrière un pseudo de supporter de l'OM lambda ? Bien sûr, on imagine que le président olympien a autre chose à faire en ce moment, mais à voir le début de mercato que l'OM est en train de réaliser, il semble évident que celui que l'on pourrait baptiser @Pablito13 a vraiment tout compris. Compris ce qu'était un vrai recrutement en 2021, et surtout parfaitement pigé les attentes des supporters marseillais. Ces derniers ont d'ailleurs immédiatement mis un terme à la seule rumeur bancale de ces dernières semaines en expulsant Kevin Gameiro avant même son entrée sur le territoire. Mais pour le reste, Longoria fait un sans-faute, et il mérite d'être applaudi. Pourquoi ? Parce qu'il met le doigt exactement là où il faut. Déjà en persuadant Franck McCourt de la nécessité de remettre au pot, mais aussi en ciblant des éléments qui font l'unanimité. Chez nous, bien sûr, mais aussi et surtout pour un Jorge Sampaoli qui n'est pas venu à Marseille pour faire du neuf avec du vieux.

Longoria a compris que les supporters de l'OM n'étaient pas des Footix, et c'est sa principale victoire

En fait, Pablo Longoria a commencé par le commencement en évitant les plus gros pièges. Celui, par exemple, de rogner une grosse partie de la cagnotte en prolongeant un Thauvin en fin de course à Marseille. Cela semble évident, mais beaucoup seraient tombés dans le panneau. On peut dire la même chose pour un Bouba Kamara qui a, lui aussi, des envies d'ailleurs. Son contrat se termine dangereusement ? Mieux vaut récupérer une somme que l'on peut estimer décevante que de se lancer dans une prolongation coûteuse, ou pire, de voir le garçon s'envoler librement dans un an. Idem dans le dossier Kevin Strootman, dont le contrat stratosphérique plombe le club depuis des années. Peu importe si le néerlandais part gratuitement, l'essentiel étant que la gabegie se termine. Persuadés de maîtriser la température exacte du supporter de l'OM, les prédécesseurs se sont lancés dans une opération "Olympiens à vie" qui était, en fait, exactement le contraire de ce à quoi nous aspirions. Longoria a compris qu'il n'avait pas affaire à des Footix, et c'est sa principale victoire.

Quand on pense qu'en plus de Gerson, un Thiago Almada ou un Mattéo Guendouzi pourraient débouler, on ne peut que frétiller

Une marche victorieuse entamée l'hiver dernier avec la pêche miraculeuse d'Arkadiusz Milik, et qui se poursuit aujourd'hui avec une diversité qui ne peut que nous plaire. Un coup de maître et un gros coup de chéquier pour commencer avec Gerson, suivi d'un pari fraîcheur avec Konrad de la Fuente, et ce n'est que le début. Longoria tranche dans le vif, c'est lui qui mène la danse. L'exemple de Mandanda est frappant, lui qui va devoir prouver comme au premier jour en voyant débouler dans sa cage une pointure internationale. Même chose au milieu où une concurrence sauvage s'annonce, d'autant que ce n'est pas terminé. Quand on pense qu'en plus de Gerson, un Thiago Almada ou un Mattéo Guendouzi peuvent débarquer, on ne peut que frétiller, pour rester poli. Et encore, on n'a pas parlé de l'imminence de l'arrivée de Cengiz Ünder, dont les déboulés côté droit pourraient répondre à ceux de Luis Henrique à gauche. On n'a pas parlé non plus du transfert définitif de Balerdi, de celui espéré de Lirola, de Luan Peres et de tous ces noms qui sonnent juste à nos oreilles. De la jeunesse, du talent, de la folie... tout ce qu'on aime !