OM : pourquoi l'arrivée de Bakambu est loin d'être anodine

Avec la signature du buteur congolais, l'OM démontre une nouvelle fois son attractivité, mais aussi son ambition. Edito :

Publié le 14/01/2022 à 01:00

Ce qu'il y a de bien avec Pablo Longoria, c'est qu'une fois les pistes lancées, elles vont généralement au bout. On l'a vu l'été dernier, où des dossiers lourds comme Saliba, Guendouzi, Lopez, Gerson ou encore Ünder ont abouti comme s'ils avaient été planifiés des mois à l'avance. Ce qu'il y a de bien aussi avec l'Espagnol, c'est sa capacité à convaincre Frank McCourt, alors que l'on sait que l'OM ne roule pas sur l'or. Alors qu'on ne cesse de répéter la nécessité de vendre avant de recruter. Le signe que l'Américain se prend au jeu, mais accorde surtout une confiance totale à son président. Confiance sans laquelle tous ces joueurs cités ne seraient pas là aujourd'hui. Ni eux, ni Cédric Bakambu qui s'est engagé hier jeudi avec l'OM.

Les joueurs savent que l'OM est aujourd'hui une vraie destination sportive, pas qu'un bon plan pécunier

Cette osmose entre le propriétaire et le président est la clé de l'OM d'aujourd'hui. Ce club si souvent torturé par le passé et qui semble, depuis un peu moins d'un an, s'inscrire dans une hype qui fait plaisir à voir. Une attractivité dans laquelle il ne faut pas non plus négliger le rôle d'un Jorge Sampaoli qui fait tellement de bien à la Ligue 1. Un championnat où les entraîneurs étrangers sont souvent décriés, mais pas l'Argentin dont les innovations tactiques et le discours censé tranchent avec les a priori qu'ont pouvait avoir le concernant. Tout cela, les joueurs le savent, car ils communiquent, en France comme à l'étranger. Ils savent que l'OM est aujourd'hui une vraie destination sportive, pas qu'un bon plan pécunier.

Réaliser une telle prise libre de toute indemnité au nez et à la barbe de la Liga ou de la Premier League prouve son attractivité

Bien sûr, cette dernière question reste centrale dans le foot d'aujourd'hui, et l'OM n'attrape pas ses recrues avec des photos des calanques. Mais la fluidité des discussions pour engager les joueurs de l'été dernier et Cédric Bakambu cette semaine démontre qu'il y a quelque chose en plus. Le long séjour de Bakambu dans l'empire du milieu avait peut-être brouillé les cartes à son sujet, mais les recruteurs européens, eux, n'ont jamais perdu de vue le buteur qu'il est. Réaliser une telle prise libre de toute indemnité au nez et à la barbe de la Liga ou de la Premier League prouve à quel point cet OM de Longoria et Sampaoli attire. Il n'y a pas que les images de tifos qui font le tour du monde, il y a aussi la valeur sportive du projet qui campe désormais dans l'imaginaire collectif des joueurs qui comptent sur le marché. Et même s'il est impossible de connaitre l'histoire à l'avance, le fait que Cédric Bakambu ait choisi l'OM le montre une nouvelle fois.