OM : les précisions d'Alvaro sur sa prolongation

Alvaro Gonzalez a évoqué son avenir dans une interview accordée à l'AFP ce samedi. Il parle notamment des discussions avec Pablo Longoria pour une prolongation de son contrat.

Publié le 15/05/2021 à 15:44

Sous contrat avec l'OM jusqu'en 2023, Alvaro Gonzalez (31 ans) est en discussions avec les dirigeants marseillais pour prolonger. Dans un entretien accordé à l'AFP, le défenseur espagnol a fait le point : "Ça n'est pas signé. On a un accord avec Pablo (Longoria), avec le club. On a parlé. Pablo me fait confiance et je lui fais confiance. Mais c'était plus facile de parler de prolongation quand j'étais bon." 

Moins performant dans la défense à trois mise en place par Jorge Sampaoli, Alvaro fait quand même partie des joueurs sur lequel l'entraineur de l'OM veut s'appuyer pour la saison prochaine. Tombé amoureux de Marseille lors de son arrivée il y a deux ans en prêt de Villareal, Alvaro veut s'inscrire dans la durée : "
Je veux rester ici. Je sais que ça sera différent l'an prochain. Je m'entraîne bien, ma vie est saine. À 31 ans je suis jeune, je me sens mieux qu'à 25 ans. Mais il y a un club, un président, un staff. Ce sont eux qui vont décider".

La question de sa prolongation avait été évoquée en conférence de presse ce vendredi, et Alvaro avait bien fait comprendre que le terrain passait avant, avec une qualification en Europa League à aller chercher sur les deux derniers matchs de la saison de l'OM : 

"Je ne parle pas avec Pablo (Longoria) de salaire, pour moi c'est le moins important en ce moment. Ma prolongation aussi c'est le moins important parce que si on ne joue pas l'an prochain l'Europa League... Moi, je suis sûr, je veux continuer ici. Mais je veux être content et jouer l'Europa League, je crois que l'OM a besoin de jouer ça. On parlera de la prolongation d'Alvaro après la qualification et la victoire de dimanche. Le meilleur pour nous, c'est de se qualifier et Alvaro jouera bien l'an prochain. On aura besoin des supporters au Vélodrome. Pour l'OM, ce type de choses est très important. Jouer chaque week-end sans les 60 000 supporters, c'est un truc de fou. Pour moi, ça a été un peu difficile de trouver la motivation. Je crois que cette année, pour vous, pour les supporters, pour l'OM et notre famille, c'est un peu difficile, mais on va soigner ces choses".

A lire sur le sujet : Alvaro : "J'ai besoin de faire mieux"