OM : les indices importants sur le mercato d'hiver de Longoria !

A quoi devrait ressembler le marché d'hiver de l'OM ?

Publié le 16/11/2022 à 01:00

Le mercato d'hiver n'est pas ouvert. Mais l'OM a commencé à plancher et choisira définitivement ses axes de travail dans les prochains jours. Mais Pablo Longoria a lâché de nombreuses tendances lors de sa conférence de presse de bilan.

Rentrer des sous et réduire l'effectif

Pablo Longoria a détaillé la situation économique de l'OM. Pour bien faire, le taulier espagnol du club a expliqué, dans les grandes lignes, que l'OM devait trouver le moyen de réaliser une balance positive de 5 millions d'euros d'ici au 30 juin. Sans être obligé de vendre cet hiver, le club ne sera pas donc fermé à une ou deux opérations de sortie. Gerson entre dans cette catégorie. Le milieu brésilien est au Brésil et tout le monde a envie de réaliser son transfert au Flamengo. Mais à ce jour, l'OM n'a pas reçu l'offre escomptée et ne veut pas céder le joueur en-dessous du prix espéré.

Et puis, il y a aussi une donnée importante qui est de ne pas avoir trop de joueurs qui ne jouent pas beaucoup. En début de saison, l'objectif était d'avoir 22 éléments pour pouvoir jouer sur tous les tableaux. C'était le cas, exactement, avec 20 joueurs de champ et 2 gardiens de but. Mais sans coupe d'Europe, il conviendra de réduire la voilure : "Je pense qu'on peut faire moins de 22 joueurs, surtout quand on joue du dimanche au dimanche". On peut semble-t-il estimer qu'un groupe de 20 joueurs sera suffisant.

Qui est sur le départ ?

Partant de ce postulat, qui est sur le départ ? Outre le dossier Gerson, qui devrait se conclure, il y a aussi la blessure d'Amine Harit, dont le président de l'OM a confirmé qu'il pensait que la saison du Marocain était terminée. Le groupe descendrait alors mécaniquement à 20 éléments. A ces noms pourront s'ajouter quelques surprises du mercato en fonction des offres. On peut penser à Cengiz Under, par exemple, ou à des éléments qui seraient l'objet d'une offre nettement au-dessus du marché.

Mais deux joueurs n'entrent pas dans le projet d'Igor Tudor, et c'est assez clair. Isaak Touré n'a joué que 62 minutes cette saison. C'est trop peu pour valoriser un joueur sur qui l'OM a beaucoup misé. Un prêt est clairement espéré. Et puis, il y a Luis Suarez. Le Colombien a été remplacé dans les plans de son coach par Bamba Dieng, qui ne semble pas pour le moment concerné par cette fenêtre de transferts et que le club aimerait même prolonger. Mais comment faire partir un joueur acheté pour plus de 10 millions et sous contrat pour encore 4 ans et demi ? "C'est une situation conditionnée par la façon dont Bamba Dieng est revenu dans l'équipe. Ca a mis plus en difficulté Luis Suarez, c'est un choix sportif. Il faut réfléchir sur la participation des joueurs qui sont des actifs du club et on doit créer de la valeur". Le club cherche une porte de sortie à l'attaquant de 24 ans.

La priorité du mercato est définie

Quoi qu'il arrive, le club va tout faire pour trouver une recrue dans le secteur offensif. La blessure d'Harit et le probable départ de Gerson seront compensés par un joueur en attaque. "La conséquence est claire. Oui, c'est nécessaire de prendre un joueur offensif, spécialement dans la deuxième ligne (un joueur pour occuper un des deux postes sous l'attaquant, ndlr). C'est, je crois, une des priorités pour le prochain mercato de trouver un joueur offensif. C'est important de se renforcer et de compléter l'effectif, parce qu'on parle d'avoir des joueurs en moins dans le secteur offensif". Avant la blessure d'Amine Harit, la volonté était déjà de trouver une recrue offensive, c'est d'autant plus le cas. 

Le reste du mercato et les possibles autres recrues dépendront des départs et de leur nombre. Tous les partants ne seront pas forcément remplacés.