OM : Kolasinac, le profil-type du joueur à relancer

Sead Kolasinac arrive à Marseille avec la ferme envie de relancer une carrière qui tourne au ralenti ces derniers mois.

Publié le 19/01/2022 à 12:00

Alors que nous avons dépassé la moitié du mois de janvier et sa fenêtre de mercato, l'OM a fait signer sa deuxième recrue hivernale en la personne de Sead Kolasinac. Comment le défenseur bosnien va-t-il s'intégrer dans l'effectif olympien et dans quelle forme physique se trouve-t-il ?

Financièrement, l'affaire est bonne !

Pablo Longoria et Jorge Sampaoli avaient réalisé un mercato estival incomplet et se servent donc de ce mois de janvier pour apporter les retouches nécessaires à leur effectif. Depuis le début de saison, Luan Peres enchainait les titularisations dans l'axe ou à gauche sans que Jordan Amavi ne se signale comme une alternative crédible. Aussi, Sead Kolasinac débarque libre d'Arsenal. Financièrement, cela ressemble à une bonne idée, le Bosnien ne coûtant rien en transfert. Quel que soit son salaire, la durée de son contrat (un an et demi) limite les risques. Reste à savoir si sportivement, l'OM a aussi réalisé un bon coup.

Sportivement, Kolasinac est en perte de vitesse... et Marseille cherchera à le relancer

Forcément, l'incertitude règne en ce qui concerne les performances du joueur sur le rectangle vert. Mais, rien d'anormal, le concept étant finalement vrai pour n'importe quelle nouvelle recrue. En se penchant sur les derniers mois de Kolasinac, on constate qu'il avait peu à peu disparu des plans d'Arteta à Arsenal. Il sera donc prêté à Schalke en janvier dernier où il jouera quand même sa vingtaine de matchs (pour 1 but), sans pouvoir empêcher la descente du club allemand. Comme Amine Harit (voir en vidéo). Depuis le début de la saison, l'international Bosnien n'a été titularisé qu'une fois chez les Gunners en Premier League. C'était contre City, pour une défaite 5-0. Le reste, c'était en coupe, avec deux matchs disputés (deux fois 90 minutes, contre Leeds et West Brom). Autrement dit, c'est un joueur à la relance qui rejoint l'OM et comme beaucoup de recrues "made in Longoria", le garçon a beaucoup à prouver. Si le contexte marseillais venait à l'aider dans son projet, personne ne s'en plaindra...