OM : Balerdi, encore une zone d'ombre à lever

Même si Jorge Sampaoli et Pablo Longoria souhaitent conserver Leo Balerdi, on ne sait toujours pas où jouera le jeune central argentin la saison prochaine. Mais l'intérêt de continuer avec lui peut se discuter.

Publié le 09/06/2021 à 01:00

En janvier dernier, la perspective de lever l'option d'achat de Leo Balerdi en fin de saison paraissait très incertaine. En effet, avec un tarif de 14 millions d'euros exigé par le Borussia Dortmund, on imaginait mal l'OM lâcher un tel montant compte tenu du niveau de performances du jeune argentin depuis le début de la saison. Annoncé comme un futur crack par André Villa-Boas l'été dernier, l'ancien de Boca Juniors parvenait difficilement à justifier cette flatteuse réputation et se situait loin derrière les deux titulaires en défense centrale que sont Alvaro et Caleta-Car. Mais ça, c'était avant l'arrivée de Jorge Sampaoli, un compatriote parfaitement au fait des qualités du jeune central. Balerdi a pu ainsi se relancer en deuxième partie de saison et s'est surtout fait une place dans le système à trois axiaux de l'Argentin.

De bons matchs sous Sampaoli, mais aussi quelques contre-performances qui peuvent faire douter

De bonne augure pour la suite des événements, sauf que si on l'a vu parfois très bon dans un rôle de libero face à Rennes et Brest, il a aussi paru en grande difficulté lors de la défaite à Nice ou face à Saint-Etienne, et dans d'autres rencontres où il n'a pas spécialement rassuré. C'est un peu le problème de Leo Balerdi depuis son arrivée à l'OM l'été dernier. Et cette irrégularité se justifie, car il ne faut pas oublier qu'il n'avait quasiment jamais connu le haut niveau la saison précédente à Dortmund, et même lors de ses débuts avec Boca où ses matches en pro se comptaient sur les doigts d'une main. En fait, Leo est encore un espoir à 22 ans, même s'il a déjà goûté à la sélection albiceleste (2 capes en 2019), ce qui n'avait pas manqué d'étonner à l'époque dans son pays. "Il avait un beau potentiel qu'il a montré sur des bouts de matches avec Boca, mais de là à signer à Dortmund pour 15,5 M€, c'était quand même étonnant, nous rappelait le journaliste de Lucarne Opposée Nico De la Rua. Le fait d'avoir été appelé avec les A argentins avait créé beaucoup de polémiques au pays à l'époque". Des polémiques qui n'ont plus cours aujourd'hui, car Balerdi joue au plus haut niveau, et qu'il continue d'être appelé dans des listes élargies ou avec les U23 (il est privé de tournée ce mois-ci pour cause de Covid).

Villas-Boas, Longoria et Sampaoli sont tous d'accord sur son grand potentiel

En fait, il faut plutôt s'appuyer sur l'avis des techniciens qui connaissent Balerdi pour se faire un avis. Et là, il faut reconnaitre que le natif de Villa Mercedes fait l'unanimité. À commencer par André Villas-Boas qui a beaucoup insisté pour le faire venir et l'a tout de suite classé parmi les plus gros potentiels au poste. Pablo Longoria aussi, lui qui le pistait déjà lorsqu'il était à Valence. Enfin, et c'est l'essentiel, Jorge Sampaoli pourrait être celui qui mettra tout le monde d'accord : "Leo Balerdi est un joueur que je connais bien, expliquait le coach en avril dernier. Je l'avais étudié avant même la coupe du Monde 2018. On l'avait appelé avec un groupe de sparring-partners en sélection. C'est un joueur qui a un gros potentiel défensif naturel, une grande valeur future à développer". C'est d'ailleurs ce que Sampaoli a commencé à faire dès son arrivée en en faisant un titulaire, et on sait qu'il pousse pour le conserver. On fera donc naturellement confiance au coach, même si l'on sait que le dossier ne sera pas facile à régler. En effet, le Borussia reste ferme sur le prix de 14 M€ de son option d'achat et Longoria tente actuellement de convaincre les dirigeants allemands de prêter leur joueur pour une saison supplémentaire. Certainement la solution idéale pour se faire une idée définitive.