Monaco-OM : qui s'est le mieux renforcé cet été ?

Focus sur le recrutement de l'AS Monaco, prochain adversaire de l'Olympique de Marseille ce samedi pour le compte de la 5e journée de Ligue 1.

Publié le 09/09/2021 à 15:00

Ce samedi (21 heures, Canal Plus Sport), l'OM se déplace à Monaco pour l'affiche de la cinquième journée de Ligue 1. Un match entre deux concurrents déclarés au podium en fin de saison et qui va permettre à l'OM de Sampaoli de s'étalonner pour le premier gros test depuis le début du championnat. Un OM qui s'est clairement renforcé cet été grâce à un mercato mené tambour battant par Pablo Longoria, et dont les têtes d'affiche comme Payet, Gerson, Guendouzi, Ünder ou encore Saliba fonctionnent déjà à plein régime. L'effet de choix judicieux de la part du président olympien, mais aussi d'un état d'esprit irréprochable affiché depuis l'arrivée du technicien argentin en fin de saison dernière. On pourrait d'ailleurs dire la même chose des Monégasques, auteurs d'une très belle saison sous l'impulsion de Niko Kovac, avec de jolies révélations comme le duo Tchouameni-Fofana au milieu ou l'attaque Diop-Ben Yedder-Volland. De quoi rivaliser jusqu'au bout avec les équipes de tête et réussir à accrocher la troisième place de la Ligue 1 en mai dernier. Malheureusement pour eux, le début de la saison actuelle a été plus compliqué avec la multiplication des matches, et l'équipe de Kovac a fini par buter sur le Chakhtar Donetsk en barrage de la Champions League. Comme l'OM, Monaco jouera donc la C3 avec l'ambition d'y briller.

Des Monégasques beaucoup moins dépensiers que les années précédentes

En attendant, il est intéressant de se pencher sur l'intersaison des Monégasques, eux qui sont habitués à multiplier les transferts depuis une dizaine d'années. Cet été, ils ont été plus raisonnables, sachant qu'ils possèdent encore un effectif pléthorique à dégraisser. Le directeur sportif Paul Mitchell n'est allé chercher que quatre joueurs avec l'attaquant néerlandais Myron Boadu (15 M€), le milieu lyonnais Jean Lucas (11 M€), l'ailier allemand Ismail Jakobs (6,5 M€), et enfin le gardien prêté par le Bayern Alexander Nübel. Côté départs, Monaco a laissé partir Benjamin Heinrichs, Benjamin Lecomte, Keita Baldé, Fodé Ballo-Touré, Stevan Jovetic ou encore Henry Onyekuru. Si on ajoute plusieurs départs de jeunes, les Monégasques arrivent aujourd'hui à un effectif pro plus resserré de 27 joueurs, auxquels s'ajoutent des jeunes du centre de formation.

Deux des principales recrues monégasques de l'été ont été également citées à l'OM, et ce sont deux flops pour l'instant

Qu'est-ce que cela donne sur le terrain ? Déjà, il est intéressant de constater que deux des principales recrues monégasques de l'été ont été également citées à l'OM. Ce fut le cas pour Myron Boadu, qu'André Villas-Boas voulait recruter à Alkmaar l'an dernier. Le coach portugais croyait dur comme fer à ce renfort pour doubler le poste de Dario Benedetto en attaque. Mais Pablo Longoria avait préféré recruter Luis Henrique, qui avait initialement été présenté comme un élément tellement rapide qu'il pouvait apporter autre chose que l'attaquant en pointe. Même chose cet été pour Alexander Nübel, qui a finalement choisi le Rocher alors que l'OM a recruté Pau Lopez. Au final, on s'aperçoit que ces deux noms sont, pour l'instant, des flops pour l'équipe monégasque qui pointe à la 14e place de la L1. Boadu n'a pas planté un but et fait même preuve d'une inquiétante maladresse, notamment lors de la première journée contre Lens alors qu'il avait le but grand ouvert, alors que Nübel a simplement coûté la qualification en C1 à son équipe. Rien de bien grave toutefois pour l'équipe de Kovac qui a le temps de se remettre dans le sens de la marche, et le contexte pour. A Marseille, rater la Ligue des champions mettrait déjà le feu aux poudres. Si ça se trouve, Boadu et Nübel se révèleront être de superbes renforts dans quelques mois. En attendant, cela illustre bien qu'il est difficile de comparer un recrutement à Monaco et un recrutement à Marseille, où on va demander à un élément d'être performant tout de suite.