Mercato : pourquoi l'OM a prolongé le contrat de Rongier

Valentin Rongier s'est engagé avec l'OM jusqu'en 2026. Voici pourquoi.

Publié le 22/09/2022 à 01:00
Mercato : pourquoi l'OM a prolongé le contrat de Rongier

Il y avait bien longtemps qu'une telle chose ne s'était pas produite. Mais, oui, un joueur important du club marseillais a été prolongé. Voici les raisons qui ont poussé l'OM à s'engager sur la durée avec Valentin Rongier, qui n'avait plus que deux ans de contrat et qui est désormais lié pour quatre saisons avec l'Olympique de Marseille.

La peur de Longoria

Pablo Longoria, le président de l'OM, vient de vivre plusieurs échecs sur le plan des contrats à l'OM. Une situation qui le met en difficulté et qui aurait pu lui faire commettre une belle erreur à son arrivée, alors que Florian Thauvin était en fin de contrat et qu'il allait partir libre. A ce moment-là, Pablo Longoria lui a fait une offre presque impossible à refuser en terme de salaire et de durée d'engagement. Heureusement, le champion du monde avait vraiment envie de partir et n'a pas tendu l'oreille. Au contraire de Jordan Amavi, qui ne s'est pas fait prier pour prolonger son contrat avec l'OM à la même époque. Et puis, il y a eu les douloureuses négociations avec le clan de Boubacar Kamara. Voir partir le plus grand espoir formé au club depuis Samir Nasri pour une bouchée de pain (les petites indemnités de formation) a été vécu comme un sacré camouflet par le dirigeant ibérique.

Avec la prolongation de Rongier, et si on exclut les dossiers particuliers (prêts, Sanchez, Kolasinac), il ne reste que trois joueurs importants qui arriveront en fin de contrat en 2024. Le premier ne sera sans doute pas prolongé (Dimitri Payet), les deux autres cas seront traités dans les prochaines semaines, même s'ils ne sont pas simples (Pape Gueye et Bamba Dieng). En enlevant Rongier de cette équation, Longoria se donne de l'air et s'assure de ne pas revivre un bras de fer l'été prochain.

Rongier le méritait

Mais ce n'est pas la seule raison. L'autre est sportive. Le milieu de terrain de 27 ans apporte beaucoup de garanties à son entraîneur (on pourrait même dire à ses entraineurs successifs). Ainsi, Igor Tudor l'a même promu au rang de vice-capitaine et il a porté le brassard 70% des matchs depuis le début de saison. Dans le jeu, il a parfois brillé, comme contre Reims ou à Tottenham, se montrant au pire moins moyen que les autres dans les soirs difficiles. Un taulier comme l'OM en a besoin dans un effectif remanié à 50% tout rond. Avec lui, Igor Tudor dispose d'un relai important, n'hésitant pas à en parler comme d'un "grand joueur". Pas international toutefois. Mais s'il venait à le devenir ces prochains mois, l'OM n'aurait pas à augmenter son offre dans une négociation qui aurait trainé et serait devenue compliquée avec ce nouveau statut.

Rongier, s'il ne devait en rester qu'un

Et puis, même dans les clubs avec une très grande rotation d'effectif, comme semble l'être l'OM de Pablo Longoria, il y a toujours des joueurs qui résistent à toutes les tempêtes et à tous les mercatos. Non pas qu'ils ne soient pas désirés. Mais ils sont des phares, des ancres solides auxquelles s'accrocher dans les moments d'égarement. Arrivé le 3 septembre 2019, Valentin Rongier est le joueur le plus ancien de l'effectif, exception faite de Dimitri Payet. En 3 ans d'OM, il aura connu beaucoup de choses et en maîtrise les rouages. Mais attention, rien ne signifie que l'ancien Nantais restera encore 4 ans à Marseille, dans ce mercato où tout va très vite. Au mois, si un club vient taper à la porte, l'OM sera pour une fois en position de force, dans la peau de celui qui à la base ne veut pas vendre. Cet accord est avant tout le signe d'une confiance mutuelle et d'une envie commune d'avancer, en harmonie et avec ambition.