Mercato : où se situe l'OM par rapport à la concurrence ?

Le mercato bouclé, il est temps de faire le point sur l'effectif olympien par rapport à ses principaux concurrents pour le podium en fin de saison.

Publié le 01/09/2021 à 15:00

Avec neuf signatures, auxquelles ont peut ajouter celles des jeunes pros Bilal Nadir, Salim Ben Seghir, Pedro Ruiz (prêté à Nimègue), et en attendant la validation du prêt d'Amine Harit, l'OM a effectué un mercato de haute volée. C'est en tout cas ce que pensent la plupart des observateurs, même si l'on regrettera l'incapacité du club à vendre, une fâcheuse tradition depuis des années. Mais, voir arriver des talents tels que Gerson, De la Fuente, Ünder, Guendouzi, Luan Peres, Pau Lopez ou encore William Saliba ne peut que nous réjouir, d'autant que les premières journées de championnat ont totalement validé ce marché XXL concocté par Pablo Longoria. Reste maintenant à savoir si l'OM s'est suffisamment armé face à ses concurrents pour le podium.

Les valeurs totales d'effectifs donnent de précieuses indications pour identifier les principaux rivaux

Commençons d'abord par identifier ces rivaux, ce qui ne devrait pas être très compliqué. On oubliera tout de suite le Paris Saint-Germain, machine de guerre hors sol financée à coups de pétrodollars. Le reste coule de source avec : Monaco, Lyon, Lille, Nice et enfin le Stade Rennais. Il est d'ailleurs intéressant de se pencher sur le classement Transfermarkt des valeurs totales d'effectifs pour s'apercevoir que ces équipes se suivent dans cet ordre. 350 M€ pour Monaco, 340 pour Lyon, 272 pour Lille, 252 pour l'OM, 218 pour Nice et enfin 189 pour Rennes. Si l'on excepte le milliard atteint par le PSG, ces six équipes vont donc lutter à armes égales, ou presque. C'était d'ailleurs l'objet d'un débat lors du dernier Mercatalk de la saison, que vous pouvez retrouver en vidéo.

De jolies retouches pour Monaco et Lyon, un été morne pour Lille, et de gros efforts de Nice et Rennes

Question mercato estival, Monaco disposait déjà d'une belle équipe et a donc procédé à des retouches. Les principales se nomment Myron Boadu (Alkmaar), Jean Lucas (Lyon), Alexander Nübel (Bayern) et Ismail Jakobs (Cologne). Même chose pour Lyon qui n'a pas réussi de grosses ventes, mais qui tape quand même fort avec Jérôme Boateng (Bayern), Emerson (Chelsea) et Xherdan Shaqiri (Liverpool). Plombé par des problèmes financiers et les départs de Christophe Galtier et Mike Maignan, Lille est clairement en retrait avec les seuls Amadou Onana (Hambourg) et Gabriel Gudmundsson (Groningen), mais les Nordistes conservent tout de même un onze de qualité. De son côté, Nice voit grand. Déjà avec Galtier, mais aussi Andy Delort, Justin Kluivert, Calvin Stengs, Jean-Clair Todibo et Mario Lemina, qui viennent compléter des talents comme Amine Gouiri et Casper Dolberg. Enfin, il serait imprudent de négliger Rennes qui a fait de gros efforts cet été, avec Loïc Badé (Lens), Kamaldeen Sulemana (Nordsjaelland), Santamaria (Fribourg), Gaëtan Laborde (Montpellier) et Lovro Majer (Zagreb), pour un total de 73 M€. De quoi promettre une sacrée bataille pour le podium, alors faites vos jeux !