Mercato OM : pourquoi Nice ne conservera pas Amavi

Prêté par l'OM à l'OGC Nice, le latéral gauche devrait retourner à Marseille cet été.

Publié le 28/05/2022 à 01:00

Si Pablo Longoria recherche un latéral gauche lors de ce mercato estival, il devra quand même compter avec un spécialiste du poste déjà dans l'effectif. En effet, prêté à Nice l'hiver dernier, Jordan Amavi ne devrait pas rester sur la Côte d'Azur la saison prochaine. Auteur de très bons débuts dans le onze de Christophe Galtier, Amavi s'est blessé au genou début février. Une blessure qui l'a laissé deux mois sur le carreau, et qui lui a surtout coûté sa place dans le couloir gauche des Aiglons. Un coup dur pour le joueur de 28 ans qui n'avait pas sa place avec Jorge Sampaoli, un coach qu'il devrait donc retrouver à la reprise.

"Il est bien revenu sur la fin, mais je ne pense pas que ce sera suffisant pour lever l'option"

L'Argentin estimait que le profil d'Amavi n'entrait pas dans son système de jeu, et ce départ à Nice avait été une bouffée d'oxygène pour le latéral. Pour l'OM aussi, qui venait de le prolonger jusqu'en 2025 quelques mois auparavant et qui lui avait accordé un gros salaire. Salaire que le club continuait de lui verser en partie, mais les dirigeants marseillais comptaient sur Nice pour lever son option d'achat estimée à 5 M€. Visiblement, ce ne sera pas le cas. "Il avait très bien démarré, puis sa blessure au genou a un peu cassé la dynamique, explique au Phocéen le journaliste de Nice-Matin Vincent Menichini. Dommage, car il avait été très intéressant, y compris dans un rôle de troisième central. Il est bien revenu sur la fin, mais je ne pense pas que ce sera suffisant pour lever l'option".

"C'est un des gros salaires de l'effectif, et pour être la doublure de Melvin Bard à gauche, ce ne serait pas logique"

Avec 4 titularisations pour 8 apparitions en L1, le prêt de Jordan Amavi est donc un échec. De plus, le patron de l'OGC Nice Julien Fournier, à l'origine de sa venue, ne devrait pas faire de vieux os au Gym, ce qui complique encore plus l'affaire. "C'est vrai, confirme Vincent Menichini, car on ne sait pas qui sera dirigeant et directeur sportif, avec le départ possible de Julien Fournier. Mais la tendance est à un départ pour Jordan. C'est un des gros salaires de l'effectif, et pour être la doublure de Melvin Bard à gauche, ce ne serait pas logique, d'autant qu'il faudrait payer un transfert. Ajouté à sa blessure, ça me semble impossible". Reste à savoir comment l'OM va gérer ce retour d'un joueur pas franchement souhaité par Sampaoli, avec encore trois années de contrat et un salaire mensuel estimé à plus de 250 000 euros. Pas simple...