Mercato OM : Plutôt Valence ou Bordeaux pour Alvaro ?

Le défenseur central de l'OM privilégie un départ à Valence, mais Bordeaux bataille pour l'accueillir cet hiver.

Publié le 12/01/2022 à 16:00

Après avoir traité ces rumeurs avec humour, Alvaro semble désormais réellement sur le départ de l'OM. Il faut dire que la semaine dernière, le défenseur central espagnol voyait défiler les noms de Strasbourg ou de St-Etienne. Deux destinations qui ne l'enchantaient guère, et on peut le comprendre. En revanche, cette semaine, la rumeur a pris un autre braquet. Alvaro est bel et bien chassé par Bordeaux, et cette perspective lui semble plus conforme à son standing. Il y a aussi le FC Valence, qui le motive encore plus. Mais cette dernière piste semble tout de même plus incertaine.

"D'après ce que j'entends, j'ai quand même des doutes sur la volonté de Valence de le prendre cet hiver"

Valence et sa région, Alvaro connaît bien, lui qui a évolué quatre ans chez le voisin de Villarreal. Une destination qui lui irait donc somme un gant, même si sur place, on est quand même circonspect quant à cette hypothèse, comme l'explique au Phocéen un agent espagnol : "J'ai un peu de mal à y croire, même si on en parle en Espagne et que Valence cherche effectivement un défenseur central. Mais d'après ce que j'entends, j'ai quand même des doutes sur leur volonté de le prendre cet hiver. Si ça se fait, il y aura forcément de grosses négociations, car son salaire est élevé à Marseille. Valence est capable de donner de tels salaires pour des top joueurs, mais concernant Alvaro, ça me parait beaucoup".

D'autres sources évoquent de vrais contacts entre Valence et les représentants du joueur

Ce dernier détail est d'ailleurs ce qui rend cette opération hivernale difficile, que ce soit à Valence ou ailleurs. Prolongé en juin dernier jusqu'en 2024 et âgé de 32 ans, Alvaro dispose à l'OM d'un salaire très confortable estimé aux alentours de 250 000 euros mensuels brut. Peut-être pas l'idée du siècle à l'époque, même si l'on ne savait pas encore que Sampaoli ne compterait plus sur lui quelques mois plus tard. Mais, concernant Valence, il y a aussi un autre son de cloche avec le journaliste de RMC Sport Florent Germain qui, lui, évoque de vrais contacts avec les représentants du joueur (lire ici). Difficile pour l'instant, donc, de se faire une véritable idée sur cette piste.

Le profil de combattant et de rassembleur d'Alvaro correspond pile-poil à l'opération commando de Bordeaux

Reste donc celle de Bordeaux, la plus chaude selon Footmercato. L'intérêt des Girondins est connu depuis fin décembre, et ils ne lâchent pas le morceau. Il faut dire que Bordeaux est aux abois sportivement à un petit point de la relégation. Le profil de combattant et de rassembleur d'Alvaro correspond donc pile-poil à cette opération commando. Réticent au début, l'Espagnol regarde aujourd'hui d'un autre œil cette adresse tout de même plus attirante que les deux autres citées en Ligue 1. Reste à prendre en considération les problèmes financiers abyssaux des Girondins, qui vont devoir sacrément dégraisser s'ils veulent s'offrir Alvaro cet hiver, même en prêt. Pour conclure, rappelons quand même que, fort de son contrat en béton, c'est lui qui aura le dernier mot.