Mercato OM : Longoria insiste pour ce jeune crack espagnol

Le nom de Fabio Blanco ressort cette semaine dans la presse. Un grand espoir du FC Valence auquel Pablo Longoria, le président de l'OM, semble s'intéresser de très près.

Publié le 04/05/2021 à 15:00

En mars dernier, on apprenait par la presse espagnole que l'OM s'intéressait au jeune ailier du FC Valence Fabio Blanco (17 ans). Un international espagnol U16 qui arrive en fin de contrat avec le club Ché, et Pablo Longoria, qui était directeur sportif de Valence il n'y a pas si longtemps, le sait parfaitement. D'ailleurs, selon les informations de la chaîne allemande Sport1, le président olympien aurait accéléré la cadence sur ce dossier en se déplaçant en Espagne pour y rencontrer la famille du jeune joueur afin de le convaincre de rejoindre les rangs de l'OM cet été. Il faut dire que la situation de Blanco dans son club fait parler, car il refuse pour l'instant de prolonger son contrat et il se dit que Mateu Alemany, l'ancien directeur général de Valence qui occupe désormais les mêmes fonctions aujourd'hui à Barcelone, tenterait aussi de le débaucher. On peut donc estimer que Pablo Longoria est dans le même état d'esprit, lui qui connait parfaitement le dossier.

"C'est le plus beau joyau actuel de la formation à Valence, qui est peut-être la meilleure cantera du moment en Espagne"

Beaucoup de buzz pour un joueur qui ne connait, pour l'instant, que les catégories de jeunes, même si son niveau a déjà largement dépassé les mains courantes des terrains de la banlieue de Valence, comme l'expliquait récemment au Phocéen François Miguel Boudet, du site Furialiga.fr : "C'est le plus beau joyau actuel de la formation à Valence, qui est peut-être la meilleure cantera du moment en Espagne. Après, il ne faut pas en faire un crack de manière prématurée, car si le FC Valence forme de super joueurs depuis quelques années, certains ont du mal à confirmer au plus haut niveau. Beaucoup d'entre eux jouent aujourd'hui en équipe première, mais pas mal de ceux qui se sont exilés ont du mal à percer. Pour Blanco, il est compliqué de se projeter en dépit de son talent. S'il venait à l'OM, il devrait continuer sa formation, donc il ne faut pas s'enflammer". Un gros potentiel à surveiller, comme le fait Pablo Longoria. Mais le président olympien n'ignore pas qu'il est loin d'être seul sur le coup, avec le Real Madrid, le Barça, le Bayern, Dortmund, Francfort, Milan, la Juve. Rien que ça...