Mercato OM : le message de Kamara sur son avenir

Boubacar Kamara s'exprime sur son avenir à l'Olympique de Marseille, alors qu'il sera en fin de contrat au mois de juin.

Publié le 30/11/2021 à 16:00

Boubacar, peux-tu nous dire si tu as des offres de l'OM pour prolonger et vas-tu y répondre ?

Boubacar Kamara : "Ce sont mes représentants qui gèrent tout ça, les offres reçues ou pas. Et ce que comportent les offres, c'est confidentiel. Donc, ce n'est pas à moi de m'exprimer sur les tenants du contrat ou pas. Ce sont mes représentants qui gèrent tout ça. Je n'ai qu'une seule chose à faire, c'est de me concentrer sur le terrain, être le plus efficace possible pour remplir nos objectifs".

Mais toi, quelle est ton envie ? Tu es prêt à quitter l'OM ?

B.K. : "Moi, ce dont j'ai envie surtout, c'est de continuer à travailler, à progresser, gagner des titres, travailler dans de bonnes conditions. Après, tout ce qui est lié au contrat, ce sont mes représentants qui gèrent ça. Et je vous le dis, en toute connaissance de cause, quand j'aurai pris ma décision, je serai le premier à venir".

L'OM peut-il encore te permettre de progresser ?

B.K. : "Oui, oui. Je suis jeune, j'ai encore l'avenir devant moi. D'autant plus qu'avec le coach, il y a une nouvelle philosophie de jeu, surtout pour le numéro six. Je n'avais pas l'habitude de jouer comme ça et je suis en train de réapprendre comment bien jouer au milieu de terrain selon le coach. Il faut savoir qu'il me demande, à moi et à Pape (Gueye), qui jouons en six, de ne pas bouger, de rester le plus possible dans l'axe du terrain, d'attendre le ballon, de ne pas aller au ballon et surtout de jouer le plus rapidement possible en une ou deux touches de balle. Avec Villas-Boas, par exemple, au milieu on bougeait beaucoup, on changeait souvent de postes, on courrait un peu partout sur le terrain. Là, il faut que j'apprenne à mieux me canaliser et à rester en place au milieu du terrain".

Concernant ton avenir, as-tu pris une décision ?

B.K. : "Non, je suis toujours en réflexion".

A la fin de l'été, l'OM t'a poussé contre ton envie vers certaines offres, l'as-tu digéré ?

B.K. : "C'est passé. Ce qui a été un peu dur, c'est d'avoir eu l'impression de ne pas avoir eu le choix. Mais c'est du passé, j'ai vite tourné la page, c'était lors des deux derniers jours (du mercato, ndlr). Surtout, ça n'est pas arrivé qu'à moi dans l'effectif. C'est passé".