Mercato OM : la piste Karabec en cas d'échec sur Almada ?

Déjà évoquée l'hiver dernier, la piste du jeune milieu offensif international tchèque du Sparta Prague prend de l'épaisseur. La qualité est là, mais le prix aussi...

Publié le 22/07/2021 à 12:00

Parmi les postes qu'il reste à pourvoir lors de ce mercato de l'OM, on pense évidemment au latéral droit qui est une priorité absolue (on l'a vu hier mercredi face à Braga), mais aussi à celui de milieu offensif afin de doubler Dimitri Payet, le seul véritable meneur de jeu de l'effectif olympien. Pour cela, la piste la plus évoquée depuis deux mois est celle de Thiago Almada, l'espoir argentin du Velez Sarsfield, mais aussi celle de l'international français U20 Amine Adli (Toulouse). Deux profils jeunes et très talentueux, mais aussi très chers, puisque l'on évoque les chiffres de 20 M€ pour l'Argentin et 10 pour le Toulousain. Des tarifs pas vraiment étonnants vu la qualité des garçons, mais inaccessibles tant que l'OM n'a pas effectué une ou deux ventes conséquentes. Mais cela n'empêche pas Pablo Longoria de chercher, ni de déterrer une piste de l'hiver dernier avec le très jeune prodige du Sparta Prague Adam Karabec (18 ans). Focus.

"On n'en parle pas trop pour l'instant, car il est très jeune et joue dans un championnat peu coté, mais tous les scouts européens le connaissent"

Considéré comme l'une des plus grandes promesses du pays, Adam Karabec est déjà considéré comme le nouveau Tomas Rosicky par les supporters du Sparta, et c'est une grosse référence. Sélectionné avec les Espoirs tchèques à seulement 17 ans, il a disputé 34 matches la saison dernière, dont cinq en Europa League, pour quatre buts et quatre passes décisives. Des chiffres assez conséquents pour son âge, mais la qualité n'attend pas le nombre des années, et Adam Karabec grille les étapes depuis longtemps. Meneur de jeu gaucher au gabarit élancé (1m86), il épate les recruteurs depuis ses premiers pas chez le voisin rival des Bohemians. Transféré à l'âge de 12 ans au Sparta, il s'incruste en équipe première à l'âge de 16 ans, avec qui il inscrit son premier but dès sa troisième apparition. "C'est le milieu offensif axial par excellence, avec une technique très déliée et une grosse capacité à délivrer des passes décisives, explique au Phocéen un recruteur espagnol. On n'en parle pas trop pour l'instant, car il est très jeune et joue dans un championnat peu coté, mais tous les scouts européens le connaissent. Il n'a pas la notoriété d'un Camavinga ou d'un Cherki qui jouent en Ligue 1 et valent déjà très cher, mais n'allez pas croire que le Sparta va le donner !"

Le Sparta ne le lâchera pas comme ça, d'autant qu'il joue actuellement les tours préliminaires pour disputer la Champions League

C'est juste, car si Adam Karabec n'est coté qu'à 2 millions d'euros par le site Transfermarkt, sa valeur réelle est déjà bien au-delà. En fait, si l'OM est cité sur le dossier depuis mars dernier, le jeune prodige est déjà sur les tablettes de plusieurs gros clubs européens. "On le connait bien en Espagne, notamment dans des clubs comme Valence, Séville, le Betis ou Villarreal, explique notre source. Mais ce sont des clubs qui hésitent à prendre de très jeunes étrangers afin de valoriser leur propre formation. Pour Karabec, je vois plutôt l'Allemagne, qui a souvent de l'avance sur les joueurs tchèques, voire les Italiens. Ce qui est sûr, c'est qu'il a un gros potentiel et qu'il vaut déjà de l'argent". Combien ? Difficile à dire, mais certainement pas autant qu'un Almada cité plus haut. Ce qui est certain, c'est que le Sparta ne le lâchera pas comme ça, d'autant qu'il joue actuellement les tours préliminaires pour disputer une nouvelle fois la Champions League (il a mardi joué lors du match aller face au Rapid de Vienne), un très bon argument pour le conserver une année supplémentaire. Mais si Longoria le veut et met le prix, tous les espoirs sont permis...