Mercato OM : Higuain, impossible même en prêt ?

Retour sur la proposition de Fabrizio Ravanelli d'attirer Gonzalo Higuain en prêt à l'OM.

Publié le 13/06/2020 à 11:35
Mercato OM : Higuain, impossible même en prêt ?

Sur le plateau de la Chaîne L'Equipe, il a répété ce qu'il avait révélé quelques heures avant au Phocéen : Fabrizio Ravanelli aimerait être le nouveau DS de l'OM. Et le buteur italien ne manque pas d'idées, notamment celle de se faire prêter des joueurs par des grands clubs. Alors qu'on lui demandait un exemple, Penna Bianca a évoqué Gonzalo Higuain, à un an de la fin de son contrat à la Juventus, institution où Ravanelli aurait toujours ses entrées (il a marqué en finale de la Ligue des champions remportée en 1996 par la Veille Dame). 

Mais est-ce vraiment possible pour l'OM ? Auteur de 8 buts et 8 passes décisives avec la Juve en 2019-2020, Gonzalo Higuain s'est relancé sous les ordres de Maurizio Sarri, qui l'avait fait exploser à Naples. L'Argentin joue moins que Paolo Dybala et Cristiano Ronaldo, les deux titulaires en attaque, mais il prend part à quasiment tous les matchs. Dès lors, pourquoi le leader du championnat d'Italie accepterait de se séparer d'un élément acheté plus de 90 millions d'euros à l'été 2016 ? Peut-être pour faire de la place dans un contingent déjà surpeuplé. C'est pour ça qu'il avait été envoyé en prêt au Milan AC en 2018 et à Chelsea en janvier 2019. Deux clubs qui pouvaient prendre en charge ses émoluments, à la hauteur du prix de son transfert. Car, selon nos informations, le salaire d'Higuain approche les 6 millions d'euros annuels. Des chiffres que l'on a déjà entendus pour des joueurs ou des projets de recrutement à l'OM. Sauf qu'il s'agit là de net et pas de brut. En gros, Higuain touche près de 20% de plus que le mieux payé dans le vestiaire phocéen, Kévin Strootman. Et, à l'image du Hollandais, pour passer de la Juve à l'OM, Higuain ne se contentera pas du sourire de Ravanelli mais tablera plus sûrement sur une augmentation. 

L'OM pourrait donc imaginer un montage astucieux. Un prêt payant, d'une dizaine de millions d'euros, contre une prise en charge partielle du salaire par les Turinois. Mais là encore, il s'agit de se demander quel est l'intérêt de la Juve dans une telle opération car ils n'ont pas forcément besoin de faire des économies, surtout pas s'il faut pour cela se priver du troisième attaquant de leur effectif. Les entrées de Ravanelli à la Juve serviront peut-être pour des joueurs de moindre envergure et il convient alors de se demander si cela ne fait pas penser à la venue sur le banc de l'OM de Michel il y a quelques années. L'ancien milieu espagnol avait aussi convaincu Vincent Labrune de lui donner le poste sur cette relation qu'il entretenait avec son prestigieux club formateur, le Real Madrid. Il s'y fera prêter le milieu brésilien Lucas Silva, qui sera un flop de la saison avant de disparaître totalement des radars.