Mercato OM : Gigot, plus qu'une simple idée

L'Olympique de Marseille aurait un accord verbal avec le défenseur central du Spartak Moscou Samuel Gigot. Focus sur cette valeur sûre et méconnue du championnat russe.

Publié le 26/01/2022 à 01:00

Alors que le mercato hivernal entre dans sa dernière ligne droite, l'OM pourrait voir partir Duje Caleta-Car ou Alvaro, voire les deux. De quoi surveiller ce poste de défenseur central, car on imagine mal Pablo Longoria laisser filer ses deux axiaux sans trouver au moins un remplaçant. Dans ce registre, un nom tient le haut de l'affiche, puisque lundi soir, L'Équipe évoquait un accord verbal avec le défenseur central du Spartak Moscou Samuel Gigot (28 ans). Un joueur français qui arrive en fin de contrat et qui a construit l'essentiel de sa carrière à l'étranger après avoir débuté à Arles-Avignon.

"C'est un joueur adoré des fans du Spartak, un leader qui occupe une grande place dans l'équipe. S'il part, ce sera une grosse perte pour eux"

À 28 ans, Samuel Gigot s'est constitué une jolie carte de visite. D'abord en Belgique à La Gantoise, puis ces trois dernières saisons au Spartak Moscou, où il est un titulaire indiscutable, comme l'explique au Phocéen le spécialiste du championnat russe Vincent Tanguy : "C'est un vrai défenseur central, une belle bête physiquement (1m87), très bon dans les airs et dans les duels. Pas franchement un grand relanceur, mais il aime aller de l'avant et pousser ses actions dans le camp adverse. D'ailleurs, il marque régulièrement sur coup de pied arrêté. Et malgré son grand gabarit, il possède une bonne vitesse de pointe. Tactiquement, il joue dans une défense à quatre au Spartak à côté de Dzhikiya, qui est le titulaire en équipe nationale". Un vrai pilier d'une équipe qui dispute l'Europe chaque saison, et très apprécié de ses coéquipiers et des supporters. "C'est un joueur adoré des fans du Spartak, confirme Vincent Tanguy. Il s'est très vite acclimaté au jeu de l'équipe et au championnat russe, avec un excellent état d'esprit. C'est un vrai joueur de club, un leader qui occupe une grande place dans l'équipe. Pour les supporters, il représente l'esprit gladiateur du club, et s'il part, ce sera une grosse perte pour eux".

"C'est très bon, largement du niveau d'Alvaro et Caleta-Car. Il ne dépareillerait pas à côté de Saliba"

Méconnu en France, Samuel Gigot s'est donc fait une place de choix dans la Premier Liga russe, mais aussi auprès des recruteurs qui le suivent depuis un bon moment. Avant l'OM, c'était notamment le cas de Lyon, Nice et Lille lors des derniers mois. Plus tôt, l'ancien directeur sportif du RC Lens Éric Roy avait même tenté le coup lorsqu'il jouait pour La Gantoise: "Je suis allé le voir plusieurs fois lorsqu'il jouait en Belgique, car je voulais le recruter à Lens, mais il était déjà trop cher. J'aime beaucoup, c'est un défenseur très sûr avec de très bonnes qualités humaines. Il vient d'ailleurs d'une famille de sportifs de haut niveau, et ça se voit. Globalement, c'est très bon, largement du niveau d'Alvaro et Caleta-Car. Il ne dépareillerait pas à côté de Saliba". À six mois de la fin de son contrat, le Spartak tente de prolonger Gigot, mais ce dernier semble bien décidé à rentrer en France. Sa valeur Transfermarkt est évaluée à 11 millions d'euros.