Mercato OM : des opportunités à saisir du côté de Bordeaux ?

Alors que le club de Bordeaux est placé en redressement judiciaire, les joueurs pourraient être transférés à moindre frais. L'OM ferait-il bien de s'y intéresser ?

Publié le 27/04/2021 à 15:00

Rien ne va plus pour les Girondins de Bordeaux. Pire équipe de Ligue 1 sur les cinq dernières journées avec cinq défaites, les hommes de Jean-Louis Gasset n'ont plus que cinq points d'avance sur Nantes, 18e et barragiste. Surtout, l'actionnaire principal King Street a décidé de se désengager des Girondins. Ce qui veut dire que le club n'est pas loin du dépôt de bilan et que le tribunal de commerce a désigné un mandataire pour trouver un repreneur. Dans ce type de situations, l'objectif est clair : parer au plus pressé et rendre l'entreprise solvable. Dans le cas du football, cela veut surtout dire réduire de manière dratisque le plus gros foyer de dépense : la masse salariale. Et pour se faire, comme l'administration n'a pas forcément le temps d'attendre que la concurrence au mercato batte son plein, la plupart des joueurs peuvent être libérés de leur contrat. Alors, si on est libre, en tant que supporter, d'être solidaire ou pas des difficultés traversées par les rivaux bordelais, il ne pas avoir de scrupules à lorgner l'effectif aquitain, si cela permet à Sampaoli de se renforcer à certains postes à moindres frais. 

Adli pas vraiment OM-compatible

Mais y a-t-il vraiment des joueurs intéressants chez le 16e de Ligue 1 ? Cela n'a rien d'évident tant l'effectif est peuplé de joueurs déjà bien trentenaires comme Koscielny, Briand, Costil, Baysse, Ben Arfa ou Mexer. Les joueurs en fin de contrat ne font pas rêver non plus à l'image de De Préville, Sabaly ou Poundjé. Et chez les jeunes alors, de grands talents en vue ? On pourrait penser à Yacine Adli. Mais le milieu offensif formé au PSG a trop clamé son amour au club francilien, surtout après avoir marqué au Vélodrome l'an dernier, pour espérer s'acclimater normalement à Marseille. Mehdi Zerkane a montré le bout de son nez cette saison. Mais à 21 ans, il ne semble pas au-dessus du lot en Ligue 1. Il y a tout lieu de penser qu'à l'OM, il aurait une carrière similaire à celle de Saîf-Eddine Khaoui. Alors si bien évidemment il peut rendre service sur un match ou deux dans la saison, le jeu n'en vaut peut-être pas la chandelle. En cherchant bien, il y a tout de même deux joueurs qui pourraient intéresser Sampaoli. 

Basic a tout de la bonne pioche

Tout d'abord Toma Basic. Le milieu croate recruté en 2018 à l'Hadjuk Split a su se montrer à son avantage la saison dernière. Récupérateur, relayeur, son volume de jeu pourrait faire du bien à Marseille. Dans un secteur où l'OM pourrait perdre Boubacar Kamara, et où Cuisance et Ntcham pourraient bien retourner chez leurs propriétaires dès le dernier match de la saison, il pourrait, à 24 ans, être une belle alternative à Pape Gueye et Valentin Rongier. Déjà international croate, il pourrait aussi, en cas de grosse saison à Marseille, permettre au club phocéen de faire une jolie bascule alors que Naples et le Milan AC ont déjà un oeil dessus. Au dernier mercato, Bordeaux en attendait 10 millions. Vu le contexte, les dirigeants bordelais ne pourront pas refuser qu'une partie de la somme. Mais il ne faut pas traîner. Autre possibilité, celle menant à Ui-jo Hwang, l'attaquant sud-coréen. Auteur de 11 buts cette saison, il a un profil d'attaquant tout terrain. Mais est-ce vraiment ce que cherche l'OM ? Ca pourrait être le cas si Dario Benedetto venait à quitter le club. Il serait alors intéressant dans le rôle de doublure qui peut rentrer pour faire la décision en fin de match à gauche, à droite ou dans l'axe. Mais cela reste très hypothétique. Surtout il ne faut pas oublier que dans l'histoire "récente", pour un Souleymane Diawara, l'OM s'est souvent cassé les dents sur ses recrutements à Bordeaux avec des Sertic, des Alou Diarra ou des Eduardo Costa.