Mercato OM : Ce que Sampaoli va réclamer à Longoria

Jorge Sampaoli a évoqué en conférence de presse le niveau de son effectif. Il a clairement pris position en vue du mercato d'hiver.

Publié le 19/11/2021 à 16:30

Coach, est-ce que l'équipe vous ressemble désormais dans sa façon de jouer ?

Jorge Sampaoli : "Je ne sais pas si on peut dire que l'équipe me ressemble ou si elle ressemble à l'idée qu'on essaie d'inculquer ici. On est sur un long chemin, un voyage, et pour arriver à un football très compétitif, on a aussi compris que quand les choses se font d'une certaine manière et qu'on essaie de changer quelque chose, ça génère une transition dans le temps. C'est vrai qu'on voit quelques outils en terme du jeu de positions qui commence à se rapprocher de ce que l'on veut, mais on n'a pas encore la possibilité de soumettre totalement l'adversaire, ce qui est l'idée que je prône ici. C'est aussi le spectateur qui définit le voyage, le chemin. C'est aussi un peu pour ça que j'avais choisi l'OM, parce que j'ai l'impression qu'ici les gens ressemblent à ce que moi je recherche. Est-ce que je serai capable de rendre cette joie au peuple ? Parfois, c'est très dur, parce que je sais très bien que je ne suis pas à la hauteur tous les dimanches pour rendre cette joie populaire qui est recherchée. Il nous manque encore un petit quelque chose pour en arriver là, on est encore en dette par rapport à cette joie populaire. Mais on continue de travailler dessus, donc parfois on arrive à leur permettre de prendre du plaisir au stade et parfois non. Le football est aussi très lié aux résultats, il y a une très grande exigence. Si je m'appuyais seulement sur mon intelligence rationnelle, je ne serais pas entraîneur. C'est toujours très compliqué. Je pense ne pas avoir les capacités d'absolument tous les dimanches permettre aux supporters de prendre du plaisir au stade".

Pour atteindre ce chemin, ne vous manque-t-il pas simplement des joueurs offensifs de meilleure qualité ? Vous allez demander à Pablo Longoria du renfort cet hiver ?

J.S. : "Oui, on oblige Pablo (Longoria) et Frank (McCourt), on leur dit que cette institution, ce club a besoin de joueurs confirmés, qui ont un statut dans le football. Notre projet est bien sûr un projet de formation, mais on a aussi besoin de joueurs terminés, confirmés. On n'a pas encore ça et c'est pour cela que je me bats chaque jour, pour qu'ils voient nos besoins, qu'ils les comprennent. Parfois, c'est possible et parfois, ça ne l'est pas. Et puis, ce n'est pas seulement la faute du président, on a aussi un propriétaire qui décide et qui a une idée propre de son chemin. Mais ici, à Marseille, dans ce club, malgré le processus de formation et même s'il manque des joueurs confirmés, il y a toujours une obligation d'excellence. Donc c'est très difficile parce qu'on est un peu obligés de demander à des joueurs qui ne sont pas confirmés d'avoir une excellence dont ils n'ont peut-être pas encore les qualités pour le faire".