Mercato OM : accord verbal entre Sanchez et Marseille, le contrat avec l'Inter enfin résilié ? (MàJ)

Alexis Sanchez est attendu du côté de la Canebière dans la semaine.

Publié le 08/08/2022 à 16:27

16h27 : Alors qu'un accord verbal aurait été trouvé entre l'OM et Alexis Sanchez (lire ci-dessous), le Chilien aurait enfin réglé sa situation avec l'Inter Milan en résiliant son contrat. C'est ce qu'affirme le journaliste italien Fabrizio Romano. Ce dernier confirme son arrivée à venir à l'OM avec un contrat de deux ans. Son confrère de Sky Sport, Marco Bovicelli confirme que Sanchez n'est plus un joueur de l'Inter et publie une vidéo de l'attaquant de 33 ans sortant du centre d'entraînement du club italien.


10h16 : L'Olympique de Marseille est désormais très bien placé pour accueillir Alexis Sanchez ! Hier soir, RMC Sport nous apprenait qu'Alexis Sanchez était attendu dans la cité phocéenne la semaine prochaine.

L'international chilien devrait officiellement signer sa résiliation de contrat avec l’Inter de Milan aujourd'hui. Ensuite, il devra régler "quelques affaires personnelles, notamment un dossier administratif et fiscal" qui pourrait retarder son arrivée de quelques jours encore.


A lire sur le même sujet : "Sanchez reste un top player"


Aujourd'hui, Foot mercato va plus loin en affirmant que le Chilien et l'OM ont conclu un accord verbal. Le contrat prendrait la forme de deux années, dont une en option. Par ailleurs, son futur salaire annuel à l'OM est estimé à 3 millions d'euros.

Le joueur est espéré mercredi ou jeudi à la Commanderie pour signer son contrat et passer la traditionnelle visite médicale. Il reste néanmoins quelques détails à finaliser. Encore un peu de patience, l'OM touche au but !

Avant le match, Pablo Longoria s'est exprimé sur le cas Alexis Sanchez (voir en vidéo ci-dessus) : "Dire qu’il va jouer à l’OM, non. Dire que c’est un joueur avec qui on a des discussions, oui, a nuancé le dirigeant phocéen au micro de Prime Video. Je crois que tout le monde le comprend. Il ne faut pas mentir aux gens. C’est un profil qui matche complètement avec ce qu’on veut mettre en place. Ça dépend d’un troisième club, l’Inter, dans une situation particulière. Il faut toujours respecter le club".