Mercato : ça ne bouge pas à l'OM, et chez les autres il se passe quoi ?

Si l'OM n'a pas bougé cet hiver pour le moment, c'est aussi le cas de quelques autres clubs. Certains ont réussi à faire quelques mouvements. Focus sur la concurrence.

Publié le 20/01/2020 à 11:15
Mercato : ça ne bouge pas à l'OM, et chez les autres il se passe quoi ?

Ils ont bougé, même un peu

A cette heure, à moins de onze jours de la fin du mercato d'hiver, la Ligue 1 ne compte qu'un seul gros mouvement avec le prêt avec option d'achat automatique du Rémois Rémi Oudin à Bordeaux (entre 7 et 10 millions d'euros). Parmi les candidats au podium, on notera que Monaco dégraisse un peu (Naldo, Onyekuru) et recrute un jeune défenseur pour le prêter dans la foulée (Strahinja Pavlovic) et que Lille continue sa politique de trading en achetant à très bas coût un arrière droit croate de 18 ans (Gregor Gulisija). Chez les outsiders, trois clubs ont recruté un attaquant : Montpellier (Yun Il-lok), Nantes (Renaud Emond) et Strasbourg (Majeed Waris). Nice a recruté en prêt un latéral gauche qui était annoncé cet été à l'OM (Riza Durmisi).

Chez les plus petits, Nîmes s'est fait prêter le Bordelais Yassine Benrahou, Toulouse a recruté un défenseur norvégien (Ruben Gabrielsen) et Metz s'est montré actif en prenant l'arrière droit international tunisien Dylan Bronn (4 millions d'euros à La Gantoise) et l'Angevin Vincent Pajot en prêt.

Lyon, le cas particulier

Les hommes de Rudi Garcia espéraient un renfort par ligne, comme l'expliquait le directeur sportif Juninho en début de mercato. Finalement, les pistes les plus chaudes concernent deux attaquants : Tino Kadewere (Le Havre) et Karl Toko Ekambi (Villarreal). Mais à cette heure, les Lyonnais n'ont pas encore recruté qui que ce soit.

Ils jouent la stabilité

Comme l'OM, ils ont choisi de joueur la carte de la stabilité ou n'ont pas encore réussi à faire un coup. Chez les gros, on peut citer le PSG, qui semble cette staffé à tous les postes, mais aussi Rennes pour qui tout va bien et Saint-Etienne (qui a fait partir Robert Beric en MLS), qui de son côté vit une bien mauvaise saison pour le moment. Les solides Reims (qui a perdu Oudin) et Angers n'ont pas recruté, tout comme les candidats au maintien que sont Amiens, Brest et Dijon. Pour l'instant, ce sont donc neuf clubs qui n'ont pas bougé cet hiver.

Les cinq plus gros coups pour l'instant en L1

1- Rémi Oudin (de Reims à Bordeaux, 10 M€)
2- Strahinja Pavlovic (du Partizan Belgrade à Monaco, prêté au Partizan, 10 M€)
3- Renaud Emond (du Standard de Liège à Nantes, 4 M€)
4- Dylan Bronn (de la Gantoise à Metz, 4 M€)
5- Majeed Waris (de Porto à Strasbourg, 2 M€)