L'OM est-il en mesure de conserver Milik ?

L'OM est-il en mesure de conserver Milik ?

Le Phoceen TV

Ce que Sampaoli sait pour l'avenir de Milik et Thauvin

Publié le 08/04/2021 à 01:00

Les annonces se succèdent sur l'avenir du buteur polonais de l'OM, avec toujours des rumeurs de départ cet été. Le point sur les propos de Longoria, Sampaoli et des différents médias sportifs.

Étonnant de devoir se poser cette question aujourd'hui, alors qu'Arek Milik vient d'arriver à l'OM cet hiver en prêt pour 18 mois avec une option d'achat de 8 M€ (plus bonus) à régler cet été au Napoli. Seulement, depuis le départ, de nombreuses rumeurs circulent à propos d'un deal entre le buteur polonais et les dirigeants de l'OM pour une revente immédiate à 12 M€. Une rumeur sur laquelle surfait la semaine dernière L'Equipe qui affirme que, hors retournement de situation, Milik devrait bien faire ses valises au mois de juin. Depuis, plusieurs destinations circulent avec, en tête, la Juventus de Turin, mais aussi l'Atlético Madrid ou encore le Milan AC dernièrement. De son côté, le joueur souffle le chaud et le froid comme lors de sa conférence de presse du 17 mars dernier : "Je suis à l’OM aujourd’hui et je ne pense qu’à l’OM. Bien sûr j’ai des rêves, et je veux jouer dans les plus grands clubs du monde. C'est mon objectif, nous verrons. Je veux me montrer ici et qu’on se souvienne de moi à Marseille". Un "nous verrons" qui laisse clairement entrevoir au mieux un doute dans l'esprit du Polonais, et au pire une intention assez claire d'actionner ce prétendu accord avec l'OM.

Pour Longoria, l'OM a le contrôle. Pour Sampaoli, c'est un peu plus flou...

Évidemment, dès les premières rumeurs, la question a été posée à Pablo Longoria. Après s'être démené cet hiver pour réaliser cette opération prestigieuse et inattendue, l'Espagnol a confirmé que l'OM maîtrisait la situation tout en restant flou sur cet éventuel deal : "On a le contrôle du joueur pour décider ce qu'on va faire dans le futur. Comme vous le savez, en France, il est interdit de parler de clauses ou de gentlemen's agreement. Nous sommes maintenant dans la situation qui fait qu'on va décider ensemble en fonction des situations du mercato. Mais notre intention est de garder Milik pour le futur de ce club parce que c'est un joueur de classe internationale, mais surtout de travailler ensemble avec de l'ambition, en sachant que l'OM a le contrôle total sur les décisions du joueur". Des propos rassurants, sachant l'importance de Milik dans l'OM actuel et surtout dans celui qui démarrera la saison prochaine. En effet, entre une équipe avec et une équipe sans le Polonais, les perspectives ne sont pas tout à fait les mêmes. C'est ce qu'expliquait Jorge Sampaoli la semaine dernière, même s'il ne semblait pas disposer de solides garanties : "Milik est un grand joueur, de niveau international. La décision lui revient. Nous, évidemment, on aimerait beaucoup qu’il reste, mais vous le garantir aujourd’hui vu les mouvements sur le marché, c’est difficile."

Pour se faire une idée plus claire, il faut déjà faire une projection financière et tenter de se mettre dans la tête de Frank McCourt

Que ce soit Longoria, Sampaoli ou Milik lui-même, personne ne semble vraiment fixé sur ce qu'il va se passer cet été. En fait, pour se faire une idée plus claire de ce qu'il pourrait advenir, il faut déjà faire une projection financière et tenter de se mettre dans la tête de Frank McCourt. En effet, au-delà des ambitions sportives de Milik, la vraie question à se poser concerne les intentions du propriétaire de l'OM. Et pour conserver Milik, McCourt va devoir consentir un très gros effort financier. Déjà pour lui offrir une équipe de haut niveau autour de lui, mais aussi pour assouvir les ambitions salariales du buteur de niveau mondial qu'il est. Actuellement, l'ancien napolitain touche environ 400 000 euros de salaire brut mensuel, soit entre 3 et 3,5 M€ de net annuel. Mais, d'après la presse espagnole cette semaine, Milik réclamerait 4 M€ net sur un contrat de longue durée, ce qui augmente considérablement ce qu'il touche à l'OM. Le club sera-t-il en mesure de les lui offrir, alors que la période est plutôt aux économies sur la masse salariale ? C'est le tarif minimum pour un grand buteur, et Frank McCourt le sait. À tout ce joli monde de se décider...