L'OM a-t-il vraiment intérêt à laisser partir Cabella ?

Publié le 21/07/2018 à 07:00

Acheté 8 M€ à Newcastle à l'été 2016, après une année en prêt, Rémy Cabella (28 ans) n'a jamais cessé depuis d'alimenter la chronique mercato de l'OM. Tout d'abord parce que beaucoup s'interrogeaient sur l'opportunité de lever son option d'achat, puis sur son niveau de jeu à l'OM, en très nette baisse par rapport à ses années montpelliéraines. De quoi le classer dans la catégorie des surdoués qui ne parviennent pas à confirmer, en dépit de ses quatre sélections en équipe de France. Cependant, le natif d'Ajaccio a toujours eu ses défenseurs, déplorant le fait qu'il n'a que très rarement été mis dans les meilleures conditions pour exprimer sa créativité. Il est vrai que Cabella a navigué sur les ailes, en deuxième attaquant ou en relayeur sans jamais se fixer durablement à l'OM, passant même le plus clair de son temps sur le banc des remplaçants, voire à l'infirmerie. Mais, cet été, la donne a changé et, à l'heure où le joueur a enfin des propositions, on s'interroge sur l'opportunité de le vendre. Dilemme.

Il a enfin de vrais prétendants

Ce changement s'est opéré à Saint-Etienne la saison dernière, avec un prêt régénérant et une très belle saison sous le maillot vert, en dépit d'une blessure au pied sur la fin. 7 buts et 6 passes décisives en L1 (en 26 matches), et surtout une véritable influence sur la belle remontée stéphanoise jusqu'à l'Europe. Logiquement, Jean-Louis Gasset a demandé à ses dirigeants de faire le nécessaire pour le conserver, mais les 10 millions demandés par l'OM font réfléchir, d'autant qu'on sait que la temporisation est souvent le meilleur moyen de faire baisser les prix. "Les dirigeants jouent la montre, car ils ne sont pas prêts à payer ce que l'OM demande, confirme Thibault, du site de supporter stéphanois Evect.fr. Ils savent bien que sur la fin du mercato, il y a toujours des coups à faire car les clubs doivent vendre à tout prix. Avec le temps, la somme va baisser, car on sent bien que l'OM et Rudi Garcia ne souhaitent pas vraiment le conserver". Vraiment ? Pas sûr, mais nous y reviendrons. Plus au sud, un autre prétendant s'est également déclaré : l'OGC Nice. Cabella s'est entretenu au téléphone avec Patrick Vieira, preuve de l'intérêt du club azuréen qui dispose, de plus, d'un bel argument avec le transfert de Balotelli dans l'autre sens et pour des montants sensiblement identiques, même si les deux dossiers ne sont pas forcément liés. Ce qui est sûr, c'est que Nice est sur le coup depuis un moment, comme nous l'explique William Humberset, de Nice-Matin"Lucien Favre le voulait déjà l'année dernière, mais Cabella avait déjà donné sa parole à Saint-Etienne. Là, j'ai eu la confirmation du coup de fil passé par Vieira au joueur, donc, il plait toujours à Nice. De son côté, on sait qu'il est séduit par le projet, mais la balle n'est pas dans son camp. Il faut que les deux clubs parviennent à se mettre d'accord" (voir la vidéo). Un projet au moins aussi séduisant que Saint-Etienne pour le joueur, sans compter l'intérêt récent de l'Olympiakos.

L'OM en aura besoin au mois d'août

Du coup, après s'être longtemps demandé comment récupérer un peu d'argent sur le joueur, l'OM se voit confronté à un mal de tête opposé. D'une part, est-il vraiment judicieux de renforcer la concurrence, notamment l'OGC Nice ? D'autre part, et il s'agit peut-être du noeud le plus compliqué, doit-on lâcher un joueur enfin performant et surtout capable de rendre de très gros services en début de saison ? En effet, Lucas Ocampos en a pour deux mois avant de récupérer une cheville en bon état. De plus, Florian Thauvin ne va reprendre l'entraînement que le 6 août, et on imagine qu'il lui faudra encore quelques semaines avant d'être pleinement opérationnel. Tout cela représente plusieurs matches de Ligue 1 qui peuvent coûter cher au décompte final, et un OM avec Cabella pourrait être en mesure de gratter ces quelques points si importants. Un vrai casse-tête on vous dit, même s'il reste évidemment la possibilité de jouer la montre jusqu'au 31 août, mais le joueur ne sera pas forcément d'accord, et on peut le comprendre...