Civelli : "Thiago Almada, c'est très beau à voir"

L'ancien défenseur central de l'OM Renato Civelli décrit pour Le Phocéen les qualités de la pépite argentine de Velez Sarsfield, Thiago Almada, convoitée par l'OM.

Publié le 04/06/2021 à 01:00

Depuis plusieurs semaines, on parle d'un accord entre Thiago Almada et l'OM pour un transfert cet été. Un contrat de 5 ans serait bouclé par les deux parties, même s'il reste à présent au club olympien à négocier avec Velez Sarsfield. Le club argentin demanderait en effet un minimum de 15 M d'euros hors bonus pour lâcher son meneur de jeu de 20 ans. Mieux, son agent Agustin Jimenez aurait fait un détour par Marseille hier jeudi. De quoi se pencher d'un peu plus près sur celui que l'on considère comme la future star du foot argentin. Et pour cela, qui de mieux que Renato Civelli pour décrire les qualités d'un Almada qu'il a croisé sur les terrains de Primera Division argentine ? Pour Le Phocéen, l'ancien défenseur olympien ne tarit pas d'éloges sur son jeune compatriote, et évoque en bonus l'autre rumeur venue d'Argentine avec Sebastian Villa de Boca Juniors. Interview :

Renato, quel est le profil de Thiago Almada ?

Renato Civelli : "Je dirais que c'est un peu un numéro 10 à l'ancienne, mais avec beaucoup de mobilité. Il joue en général derrière les attaquants, mais peut aussi se positionner sur un côté. Il a une vivacité et une capacité de projection vraiment intéressantes. C'est un grand talent, même si on ne sait pas encore comment il va progresser vu qu'il est encore très jeune".

Où peut-on le situer à son poste dans la hiérarchie du championnat argentin ?

RC : "Déjà, il joue dans une très bonne équipe, même si le Velez n'est pas le club le plus renommé en Argentine. Cela fait déjà un an, voire un an et demi qu'on parle beaucoup de lui. C'est un titulaire à part entière à seulement 20 ans. Un joueur très beau à voir sur le plan technique. Il est largement au-dessus de la moyenne, il va très vite, il est très malin, il provoque les adversaires balle au pied, ici on dit qu'il vit les matches. Alors oui, il fait vraiment partie des grands espoirs en Argentine".

Est-il déjà au niveau pour s'imposer en Ligue 1 dans un club comme l'OM ?

RC : "Là, c'est autre chose. On ne peut pas affirmer qu'il jouerait du jour au lendemain s'il débarquait à l'OM. Je pense qu'il doit y avoir un processus d'adaptation comme pour n'importe quel jeune joueur, surtout venu d'un autre continent. C'est vraiment la question clé quand on fait venir un joueur aussi jeune, quel que soit son talent. La Ligue 1 est un championnat très exigeant, et l'OM encore plus. En revanche, la présence d'un coach argentin comme Sampaoli serait évidemment une bonne chose pour ça. Mais s'il signe à Marseille, il aura obligatoirement besoin de temps, surtout dans un championnat aussi physique. Mais, pour moi, Almada a toutes les qualités pour devenir un joueur très très intéressant".

On parle aussi d'un autre joueur du championnat argentin avec Sebastian Villa de Boca Juniors. Un joueur que tu connais bien également ?

RC : "Oui, c'est l'un des meilleurs attaquants du championnat. Il va très très vite, avec une bonne frappe de balle même si ce n'est pas un vrai finisseur. Mais il a des qualités énormes. Un joueur différent de Thiago Almada, puisque Villa est un véritable attaquant de couloir. Aujourd'hui, c'est certainement le meilleur joueur de Boca, le plus décisif".

Pour lui, on a évoqué un échange avec Pipa Benedetto. Ce dernier ne parvient pas à s'imposer à l'OM, c'est une surprise pour toi ?

RC : "Oui et non. Quand un joueur débarque pour la première fois en Europe à 29 ans, ça veut dire quelque chose, non ? C'est un bon joueur qui a fait une bonne carrière en Amérique du Sud, mais on attend d'un attaquant titulaire à l'OM qu'il marque 15 ou 20 buts, et la marche était certainement un peu trop haute. Milik a tout cassé dès son arrivée, mais il était à Naples, pas à Boca...".