Carlos Bacca, ça vaut le coup d'insister ?

Publié le 15/06/2017 à 07:00

Depuis deux jours, le train des rumeurs mercato à l'OM a encore accéléré, notamment au poste d'avant-centre, compte tenu de la probabilité d'une signature de Gomis à Galatasaray. Dans ce secteur, le bruit le plus insistant vient d'Italie, avec l'attaquant colombien du Milan AC Carlos Bacca. Selon la Gazzetta dello Sport, l'ancien buteur de Séville plairait à Andoni Zubizarreta, et l'OM aurait formulé aux dirigeants milanais une offre de transfert de 15 millions d'euros, ainsi qu'un salaire annuel de quatre millions au joueur sur trois ans.

"Il faut jouer pour lui"

Une rumeur chiffrée, dont on ne sait si elle est réellement fondée ou simplement le fruit de manoeuvres d'agents souhaitant placer leur joueur au meilleur tarif. En revanche, ce qui est intéressant, c'est d'en savoir plus sur le niveau actuel de Bacca. L'ancien attaquant olympien Marc Libbra, aujourd'hui consultant, l'a vu évoluer lors de la fin de saison du Milan et donne au Phocéen son avis sur le joueur : "C'est un buteur, mais il ne participe pas beaucoup au travail défensif, à la différence d'un Gomis. Sur le dernier match que j'ai vu à Milan, il a quatre ou cinq occasions et il en met une au fond. Il sait se placer et il attend les ballons. C'est vraiment un profil différent de Gomis, et je ne sais pas ce qui est le mieux pour l'OM. Je ne suis pas sûr que Thauvin et Payet puissent profiter de son travail comme ils l'ont fait avec Gomis, mais ses appels en profondeur peuvent proposer des solutions différentes. Ce n'est pas le mec à qui tu balances le ballon lorsque tu es dans le jus. En fait, il faut jouer pour lui, c'est différent. A Monaco, il marquerait à tous les matches, mais à l'OM, il faut voir".

"En Ligue 1, il marquera sans problème"

Avec 13 buts inscrits cette saison en Serie A, Carlos Bacca semble avoir légèrement baissé de pied par rapport aux saisons précédentes. C'est d'ailleurs peut-être pour cela que les Rossoneri souhaitent le transférer, comme nous l'explique un recruteur de Liga : "Je trouve que ce n'est plus le joueur qu'il était à Séville, il est descendu d'un cran. Il n'est plus aussi tranchant, même s'il reste un joueur rapide et puissant qui sait prendre les espaces. Face au but, il est loin d'être maladroit, il a une bonne mobilité dans la surface et il sait couper les courses au premier poteau". Un vrai buteur, en somme, ce qui explique son prix élevé (Milan en demande 18M€) : "Ce n'est pas un prix hors marché, explique le scout espagnol, car les attaquants qui marquent sont très chers. Regardez en Espagne, Villareal demande 30 millions pour Cédric Bakambu (l'ancien sochalien), parce qu'il est jeune et qu'il marque des buts. A 15 millions d'euros, ce n'est pas surpayé pour Bacca, surtout qu'en Ligue 1, avec Payet, Thauvin et Sanson pour le servir, il marquera sans problème".

Il est vrai qu'un Bacca à la pointe du triangle olympien la saison prochaine pourrait tirer son épingle du jeu, même si le Colombien favoriserait un retour en Espagne où le FC Séville souhaiterait le récupérer. On parle aussi d'un improbable intérêt de Valence. Est-ce la même chose concernant l'éventuelle approche marseillaise ? Rien n'est à exclure en cette période...