Sampaoli : "Dieng a un futur incroyable, mais..."

Jorge Sampaoli évoque ses deux attaquants, Arkadiusz Milik et Bamba Dieng. Il évoque quelques axes de progression pour le Sénégalais.

Publié le 26/11/2021 à 18:00

Face à Galatasaray, Jorge Sampaoli a pour la deuxième fois installé une attaque à deux pointes. La première, à Lille, avait été un échec cuisant avec un 3-5-2 et le duo Under-Dieng en pointe, pour une défaite nette (2-0). Hier encore face à Galatasaray (4-2), le système à deux avants-centres a failli, mais pas forcément en raison des deux pointes.

En effet, d'un côté, Arkadiusz Milik a été très discret, mais a marqué deux buts en une seule occasion. De l'autre, Bamba Dieng s'est créé un nombre incroyable d'occasions sans parvenir à en mettre une seule au fond.

Interrogé sur son duo de buteurs, Jorge Sampaoli a pointé les différences entre ses deux joueurs : "On a un joueur qui a été beaucoup plus un poison, Bamba Dieng, qui a beaucoup provoqué et qui les a mis en grandes difficultés. Arek (Milik) a été beaucoup plus finisseur. Dieng est un joueur qui a un futur incroyable, il s'est créé beaucoup d'occasions, cinq grosses occasions claires hier. Il se les est créées presque tout seul, mais malheureusement, il n'a pas pu marquer. Arek, lui, a eu une ou deux occasions et il a marqué deux buts. C'est la différence entre un attaquant consolidé, qui revient quand même d'une longue blessure, et un jeune attaquant qui grandit et continue d'apprendre. Il n'y a pas si longtemps, il était au centre de formation. Il a un très bon avenir devant lui, mais il doit aussi peut-être se calmer au moment de finir ses actions. Il a une très bonne technique en finition, mais parfois il accélère un peu trop ou essaie de finir trop vite, mais ce sont des choses qui arrivent avec des jeunes buteurs. De l'autre côté, on a un Arek bien plus fini avec un statut international et qui est très important dans les trente derniers mètres". 

Le technicien argentin a aussi profité de cette conférence de presse pour évoquer le plan de jeu contre Galatasaray, qui a suscité énormément de critiques : "Le plan du match d'hier était d'avoir ces deux joueurs pour fixer les centraux, ce qui a été très bien fait par Bamba Dieng, et d'avoir Gerson derrière eux un petit peu plus libre pour pouvoir profiter des espaces laissés entre les centraux et les latéraux. Ca a marché à quelques moments, on a vu Dieng très bien réussir à faire ça, mais il nous a manqué peut-être un peu de finition. On n'a pas été assez tranchants. Si on avait réussi à finir 20% de nos occasions, on aurait pu changer un peu la donne, notamment sur le plan émotionnel pour essayer de bloquer un rival bien lancé avec l'atmosphère. Mais voilà, l'adversaire a réussi à marquer avant nous. Ca a changé un petit peu les choses".