Saliba : "On doit être plus méchants"

William Saliba, le défenseur central de l'OM, s'exprime en conférence de presse sur son rôle en défense centrale et le match à venir contre Nice.

Publié le 20/08/2021 à 15:47

Déjà 4 but encaissés en deux matchs, tu penses que le problème se situe à quel niveau ?

William Saliba : "C’est clair qu’on peut mieux faire en défense parce que quatre buts, ça fait beaucoup déjà. Je pense qu’on peut mieux faire et être plus concentré sur les actions comme contre Bordeaux où on prend des buts évitables. Ce n'est pas à cause de la tactique du coach. On doit être plus méchants. Sur le deuxième but de Bordeaux, on a manqué de communication sur le corner, donc on l'a travaillé cette semaine pour ne plus refaire cette erreur. Ce n'est pas le système car, après la mi-temps, on était repassé à quatre derrière, le coach avait dit à Boubacar Kamara de jouer comme un latéral droit. On s'est relâchés. Le lendemain du match, on était tous énervé, on s'est tous parlé, et on s'est remis dedans pour le match de Nice."

Peux-tu nous dire comment l’équipe défend sur les corners ? Seulement en zone ou il y a du marquage quand même ?

W.S. : "Il y a beaucoup de zone et certains sont au marquage individuel aussi. Après comme on l’a vu sur le deuxième but de Bordeaux, on a manqué de communication et on n’a pas été attentifs. Donc on l’a travaillé aussi cette semaine pour ne plus refaire cette erreur."

On n’a pas très bien compris ce qu’il s’est passé en début de 2e mi-temps contre Bordeaux. Est-ce que c’est différent de défendre à trois sans latéral ?

W.S. : "Pour la deuxième période on était repassé à quatre derrière avec Bouba à droite. On nous avait prévenu à la mi-temps qu’il fallait rester concentré et qu’un but pouvait tout changer. Et nous après cinq minutes on s’est un peu relâchés et on a pris deux buts coup sur coup. Ce n’est pas le système qui nous a fait défaut."

Ton rôle dans une défense à trois entraîne-t-il un dépassement de fonction ?

W.S. : "Moi, quand je peux apporter devant comme à Montpellier, je vais le faire, mais pas tout le temps. Je suis défenseur central ! La consigne, c'est plutôt de rester derrière. Contre Nice, c'est un derby du sud, ce n'est pas n'importe quel match. Ce ne sont pas des matchs à perdre."

Tu gardes quand même un bon souvenir du Vélodrome ?
W.S. : "C’est fou. On le sent même déjà avant d’arriver au stade. Ils sont beaucoup dans les bars ou sur l’autoroute. Quand on roule, tout le monde klaxonne et dès qu’on rentre sur le terrain, le stade est déjà bien rempli donc c’est sûr qu’il y a beaucoup d’émotions."

Pourquoi avoir priorisé l'OM par rapport à Nice ?

W.S. : "Pour le projet marseillais. Pour continuer ma progression, c'était mieux de venir à l'OM qu'à Nice. Ici, il y a beaucoup d'attentes et de pression. J'ai beaucoup parlé avec le coach et Pablo aussi."