Rongier l'annonce, l'OM vise les six points contre Rennes et Strasbourg !

La réaction d'après-match de Valentin Rongier à Lorient est claire. Le milieu de l'OM évoque les deux derniers matchs de la saison et son envie de faire le plein.

Publié le 11/05/2022 à 09:45

Valentin, c’est une victoire qui fait du bien, mais qui peut aussi vous coûter cher avec ces blessés ?

Valentin Rongier : "Oui, il nous restait trois matchs, trois matchs qu’il faut gagner pour aller chercher cette deuxième place qu’on attend depuis le début de la saison. On a fait un match sérieux aujourd’hui, maîtrisé et c’est un bon début."

Vous avez trouvé les ressources psychologiques pour vous relever après la dernière semaine difficile...

V.R : "Oui, on n’avait pas le choix. Dans le foot, on a la chance de jouer tous les trois ou quatre jours, de pouvoir se rattraper et oublier le match précédent, ce qu’on a fait aujourd’hui avec une belle victoire et avec la manière."

Les nombreuses blessures de la ligne offensive vous inquiètent-elles ?

V.R : "On va voir si c’est vraiment méchant. Après, ça peut se comprendre, car on enchaîne énormément depuis le début de la saison. On aura besoin de tout le monde, c’est pour ça que l’effectif est bien fourni. On va être solidaires."

Ça aurait pu être un tournant ce soir dans le sprint final...

V.R : "On savait qu’on n’avait pas trop le droit à l’erreur, mais pour nous aussi, parce qu’on fait une très belle saison. On sait que d’ici à la fin de la saison, on peut perdre beaucoup. On ne veut pas, parce qu’on mérite. On va continuer et tout faire pour atteindre cet objectif."

Quelle saison à l’extérieur de l’OM, votre deuxième place repose grandement sur vos résultats hors de Marseille ?

V.R : "Oui, c’est vrai. Après, je ne sais toujours pas comment l’expliquer, avec le stade et les supporters qu’on a. C’est bien de prendre les points à l’extérieur, mais ça serait bien d’en prendre encore plus à domicile. Avec des « si » on refait le monde, mais sur certains matchs on a des regrets, et on serait plus tranquilles aujourd’hui."

Quel est l’objectif de vos deux derniers matchs ?

V.R : "Deux victoires, parce que derrière ça ne va pas lâcher. Il nous reste deux finales et on va tout donner pour prendre les six points (ndlr : quatre points suffisent à l’OM pour assurer la deuxième place de Ligue 1)."

Vous pensez que Nantes peut battre Rennes ? 

V.R : "Je l’espère. Ils vont fêter la coupe de France avec leurs supporters. Je pense que le stade sera plein. Je leur fais confiance, mais je sais qu’ils vont tout donner. Ce serait un beau symbole."

Vous visez six points, mais quatre points suffisent... 

V.R : "On vise les six. On n’est pas en train de faire des calculs. On sait qu’on a notre destin entre les mains. À nous de faire le taf. Il faut gagner à Rennes. Bien sûr, c’est difficile, mais c’est le football. On est capables, on a les joueurs et l’équipe pour. On va tout faire pour remporter ce match."