OM : Sampaoli explique pourquoi il a mis Payet en neuf et pourquoi il a relancé Gerson

La réaction de Jorge Sampaoli après la victoire de l'OM à Nantes (0-1). Il évoque notamment les cas de Payet et de Gerson.

Publié le 02/12/2021 à 00:55

Quel sentiment cela vous donne d'avoir revu ce soir l'OM du début de saison ?

Jorge Sampaoli : "Cela me remplit de joie de revoir cette version de l'OM. C'est la version qu'on aime, c'est la version que l'on construit, celle que l'on souhaite voir. On essaye d'avoir cette joie de jouer à chaque match. On savait qu'on allait avoir un match difficile ce soir, sur un terrain difficile, contre une équipe agressive. Elle n'est pas facile à jouer, elle n'est facile pour personne. Donc face à une équipe aussi compétitive, jouer comme on a joué ce soir me rend très heureux."

Parmi vos choix forts, pourquoi avez-vous remis Payet en faux numéro neuf ?

J.S. : "D'avoir un joueur comme ça, un dix qui joue plus haut, ça nous permet d'avoir une supériorité au milieu de terrain, d'avoir beaucoup de volumes de jeu. On a défendu tout le temps avec le ballon, c'est ce qu'on recherchait face au jeu de transitions rapides de Nantes. On a réussi à avoir plusieurs occasions. On aurait pu gagner par plus de buts d'écart."

On a enfin vu le vrai Gerson ce soir ?

J.S. : "C'est exactement la version de Gerson que l'on souhaite voir. C'est-à-dire porté vers l'attaque, qui récupère les ballons. Il a été très actif. On a toujours pensé que c'est un joueur qui, s'il évolue à ce niveau, peut nous offrir de nombreuses choses. On espère qu'il pourra répéter à l'avenir des prestations comme celle-là."

Comment avez-vous trouvé Payet ?

J.S. : "J'ai vu un joueur impliqué, un joueur engagé. C'est notre fer de lance. Je suis très content. Il apporte cette dimension de jeu à chaque match. Il suit cette idée de jeu, il la défend, il l'applique constamment. Je suis très content de ce que j'ai vu de lui ce soir. Je l'ai vu heureux ce soir."

Vous faites ce soir une très belle opération au classement, cela donne des idées ?

J.S. : "Il faut continuer à grandir, à progresser. Il faut continuer à jouer dans ce championnat très difficile. Il faut gagner en efficacité, être plus tranchant. Éviter de souffrir des transitions. C'est un travail de tous les jours. Il faut prendre surtout du plaisir à chaque fois en jouant de cette manière. Ici c'est un terrain difficile, on était face à une équipe qui avait obtenu un excellent nul à Lille à dix contre onze au dernier match, ils avaient fait également un grand match contre Paris. En fait, ils ont toujours fait de grands matchs contre les grands du championnat. Donc on est très content d'avoir réussi cet examen de passage qui était difficile."