OM : pourquoi il ne faut surtout pas sous-estimer le Lokomotiv Moscou

Focus sur le Lokomotiv Moscou, l'adversaire de l'OM jeudi en Europa League, avec un spécialiste du football russe.

Publié le 14/09/2021 à 01:00

Jeudi, l'OM revêt ses habits européens avec la première journée de la phase de poules de l'Europa League et un déplacement au Lokomotiv Moscou. Peut-être pas l'équipe la plus redoutée du groupe (avec la Lazio et Galatasaray), mais certainement pas un adversaire de deuxième zone. En effet, le troisième de la dernière Premier Liga russe est un grand habitué des compétitions européennes ces dernières années, au point de figurer dans un chapeau supérieur à celui de l'OM lors du tirage. De plus, le Lokomotiv s'est fixé de grandes ambitions cette saison avec l'arrivée d'un nouveau manager, et le voyage à la RZD Arena de Moscou sera tout sauf une partie de plaisir, comme l'explique au Phocéen le spécialiste du championnat russe Vincent Tanguy. Focus :

À quoi s'attendre avec le Lokomotiv, qui est certainement l'équipe la moins connue du groupe E ?

Vincent Tanguy : "C'est incontestablement une des deux meilleures équipes du championnat russe cette année, un peu en dessous du Zénith. Ces dernières saisons, ils ont fait plusieurs deuxièmes places et accroché la Champions League avec un effectif assez stable. Mais, cette année, l'arrivée du directeur sportif allemand Ralf Rangnick, l'ancien cerveau des projets RB Salzbourg et Leipzig, a été un gros coup. Il a fait un gros mercato, et le Lokomotiv est le club qui a le plus dépensé en Russie avec 30 M€ d'achat, ce qui est beaucoup en Russie. Les dirigeants ont misé gros sur lui et ce n'est pas anodin. Il a mis sa patte sur ce mercato, tout en continuant de révéler des joueurs du centre de formation, qui a toujours été performant".

Comme il l'a fait au Red Bull, on imagine qu'il a rajeuni l'effectif ?

VT : "Exactement. Il a pris le jeune milieu de Caen Alexis Beka-Beka, Tino Anjorin de Chelsea, ou Konstantin Maradishvili du CSKA, qui sont des joueurs moins de 21 ans. L'autre gros changement, c'est le départ de Krychowiak à Krasnodar, qui commençait à s'user. L'effectif est donc rajeuni et montre de bonnes choses depuis le début de la saison. Ils ont gagné leur dernier match 2-0 ce weekend face à Samara, mais on ne peut pas trop juger là-dessus, car ils ont aligné une équipe très remaniée après la trêve internationale. On verra l'équipe type face à l'OM".

Justement, quels sont les joueurs en forme à surveiller ?

VT : "Je commencerais par Guilherme, le gardien international russe. Il peut faire quelques boulettes, mais aussi de très grosses performances. Il est essentiel dans cette équipe. Au milieu, Rifat Zhemaletdinov est très important sur le plan offensif que ce soit en club ou en sélection. Enfin, il y a l'incontournable avant-centre Fedor Smolov, un vrai buteur qui a déjà marqué six fois cette saison. C'est le plus grand danger. Après, au vu du niveau actuel de l'OM, je vois quand même les Marseillais un ton au-dessus, surtout sur le plan technique et offensif".

Une idée du onze qui sera aligné jeudi ?

VT : "Oui, ce sera un 4-4-2 avec : Guillerme - Rybus, Pablo, Jedvaj, Zhivoglyadov - Zhamaletdinov, Kulikov, Barinov, Kamano - Smolov, Lisakovic".