OM : Pirès raconte pourquoi son but contre l'UNICEF était exceptionnel

Robert Pirès retrouvait le stade Vélodrome hier soir à l'occasion du Match des héros. L'ancien milieu de terrain de l'OM a fait un bon match et a même réussi l'exploit de marquer de la tête. Interview d'après "match".

Publié le 14/10/2021 à 17:18

Robert, tu avais encore de très bonnes jambes ce soir pour la victoire d'OM Legends...

Robert Pirès : "Merci beaucoup, ça fait plaisir. Je fais tout pour rester en forme, je m'entretiens. C'est peut-être aussi la réussite de mon match ce soir. J'essaie d'alterner football, vélo, padel, tennis, donc voilà pourquoi je suis toujours en jambes. Après, c'est compliqué parce que le foncier on l'a peut-être moins. Mais après, la technique généralement on la garde jusqu'au bout".

Et puis, tu mets un but de la tête !

R.P. : "En dix-neuf ans de carrière, j'ai marqué deux fois de la tête, une fois avec Arsenal, l'autre fois avec Villarreal. Et la 3e fois, c'est ici au Vélodrome pour la bonne cause. C'est la soirée parfaite pour tout le monde".

Quelles sont les sensations ce soir après avoir foulé la pelouse du Vélodrome ?

R.P. : "Avec Fabrizio Ravanelli, on a eu la même sensation en entrant sur la pelouse avec la musique. On est toujours atteints par le syndrome Olympique de Marseille. J'ai eu la chance de joueur ici pendant deux ans. Bien passé ou mal passé, dans la globalité, j'en garde un très bon souvenir et c'est certainement grâce à ce passage à l'OM que j'ai pu accéder à un club comme Arsenal".

 

Dans ta carrière à l'OM, il a eu ce match fou contre Montpellier (5-4)...

R.P. : "Ah oui, celui-là il reste dans l'histoire. Par rapport au contexte et au scénario où tu es mené 0-4 à la mi-temps. A l'époque, le mot remontada n'existait pas, mais on a été parmi les premiers à l'avoir fait".

Et il y a eu aussi ce double poteau rentrant contre Chelsea (1-0) en Ligue des Champions...

R.P. : "Sur un plan personnel, oui. Jusqu'à présent personne n'a réussi à le refaire. J'ai eu beaucoup de chance, je l'avoue. Mais on dit qui ne tente rien n'a rien, ce soir-là, je l'ai tenté et réussi. Mais le plus important, c'est qu'on ait battu Chelsea en Champion's League".