OM : l'anecdote de Tavares sur les demandes de Tudor

En conférence de presse, Nuno Tavares est revenu sur son arrivée. Il a également évoqué l'une des premières demandes de son coach Igor Tudor.

Publié le 03/08/2022 à 16:43

Cela a été visiblement compliqué de vous convaincre de venir. Qu'est-ce qui a finalement fait pencher la balance en faveur de l'OM ?

Nuno Tavares : "Pour moi, la réponse a été rapide. C'est plus entre les clubs, je pense, qu'il y a eu quelques petits problèmes. Moi j'étais d'accord depuis le début. J'ai bien sûr vu que le club jouait la Ligue des Champions, j'ai vu leur belle saison la saison passée avec la deuxième place. Pour moi, la décision a été assez rapide".

Tu as vu les réussites de Saliba et Guendouzi, aussi en prêt d'Arsenal. Cela a influencé ton choix de venir à l'OM ?

Nuno Tavares : "Oui, bien sûr, j'ai vu ce qu'ils ont fait à Marseille, surtout Saliba, que j'ai vu à son retour d'Arsenal après sa très belle saison. Guendouzi aussi a été fantastique. Je n'ai vu que quelques matchs des deux pour être honnête. Je vais essayer de faire pareil ou encore mieux et aider l'équipe au mieux possible pour remplir les objectifs".

Dans le système de jeu d'Igor Tudor, les pistons sont extrêmement importants. Concrètement, est-ce que vous avez pu échanger avec lui sur ce qu'il vous demande offensivement et défensivement ? Par rapport à ce rôle de piston, comment le considérez-vous ? Est-ce que vous êtes un ailier, un milieu offensif, un latéral offensif ?

Nuno Tavares : "Le premier jour où je suis arrivé, l'entraineur (Igor Tudor) m'a montré une image d'une ligne de terrain. Il m'a dit : il faut que tu ailles de cette ligne à l'autre et que tu reviennes en courant en tant que latéral, mais aussi en tant qu'ailier. Il m'a assuré que je pouvais le faire. Il sait très bien aussi que j'aurais besoin d'un peu plus de rythme, mais je pense être capable de le faire. C'est vrai que c'est différent de ce que je faisais à Arsenal où on jouait à quatre derrière. Mais moi j'aime jouer dans ce système avec trois défenseurs centraux et deux pistons qui sont plus des ailiers. Avec un peu de rythme, je serai capable de faire les allers-retours que demande Igor Tudor. Je suis content de jouer à ce poste là et j'ai envie d'apprendre encore un peu plus".