OM : "Bakambu et Kolanisac demandent beaucoup à s'entrainer"

L'entraineur adjoint de l'OM Jorge Desio évoque l'adaptation des deux recrues du mercato d'hiver Cédric Bakambu et Sead Kolanisac.

Publié le 27/01/2022 à 15:43

Bakambu et Kolasinac sont arrivés avec peu de temps de jeu. Quel protocole pour les remettre à niveau le plus vite possible ?

Jorge Desio : "C'est vrai que ce sont deux joueurs qui n'ont pas beaucoup joué avant de venir. Je ne suis pas le préparateur physique, c'est Pablo (Fernandez). Il travaille avec eux avec beaucoup de professionnalisme. Ils s'entrainent plus que les autres pour compenser ce manque de rythme. C'est très difficile d'avoir du rythme quand on n'a pas de compétition. L'idée de Pablo, c'est qu'ils se rapprochent de leur meilleure forme physique le plus tôt possible. On a la chance d'avoir deux joueurs qui demandent beaucoup à s'entrainer, ils sont très attentifs à ça. Pablo est très exigeant aussi avec eux. On a une bonne sensation avec eux, on l'a déjà vu avec le but de Cédric. C'est anecdotique de marquer, mais ça aide. Les bons résultats font que tout est beaucoup plus facile pour les nouveaux joueurs de s'intégrer dans un nouveau système, avec de nouveaux partenaires. L'inverse existe aussi, quand ça va mal, c'est aussi plus compliqué de s'adapter. Il y a plusieurs variables à prendre en compte."

On a le sentiment que le coach est écouté lors de ce mercato. Les arrivées servent-elles son projet de jeu ?

J.D. : "C'est l'impression que ça donne, car Sampaoli et le président sont en constante communication. Quand les résultats sont bons, on voit toujours les choses de la meilleure des manières. Nous aussi, on pense aussi que ça marche bien en ce moment. La dernière fois que je suis venu en conférence de presse, on parlait de Gerson, on espérait qu'il s'adapte vite car on sait que c'est un bon joueur. Tous les joueurs qui nous rejoignent sont de bons joueurs. Certains s'adaptent plus ou moins vite. Cela dépend de plusieurs facteurs, cela dépend des sentiments, de comment ils arrivent à s'intégrer dans les groupes. Quand les résultats sont bons, ça créé cette osmose et ça favorise l'adaptation de nouveaux joueurs"