OM 1-1 Lyon : Larguet explique ses choix

OM 1-1 Lyon : Larguet explique ses choix

Le Phoceen TV

OM 1-1 Lyon : Larguet explique ses choix

Publié le 01/03/2021 à 00:43

La réaction de l'entraineur de l'OM Nasser Larguet après le match nul contre Lyon (1-1). Il évoque également ses choix durant le match.

Que retenez-vous de ce match ?

Nasser Larguet : "Les 20, 25 premières minutes ont été compliquées par rapport au positionnement de leur escouade offensive avec Aouar, Toko Ekambi, Paqueta, Kadewere, Depay, qui sont d'excellents joueurs qui viennent se mettre dans les intervalles et qui causent beaucoup de problèmes avec la participation des latéraux. Puis, on a rééquilibré en demandant à nos deux excentrés de venir fermer un peu plus avec Bouba (Kamara) et Pape (Gueye) pour ne pas sortir de trop. Dim' (Payet) aussi a fait du travail défensif. On a retrouvé une équipe qui était capable de récupérer et de se projeter offensivement et ça a bien préparé la deuxième mi-temps qui était de meilleure facture, avec beaucoup de mouvements. Ils ont osé, c'est ça qui me plait, ils ont joué leur football. On est dans la continuité de ce qu'on souhaitait faire. D'abord avoir une bonne assise défensive, ne pas concéder trop d'occasions. C'est un match encourageant pour l'avenir".

A la fin, vous avez été prudent, il y avait la crainte du contre ?

N.L. : "Moi, j'ai eu cette crainte, pas les joueurs. On a vu Yuto (Nagatomo) qui participait beaucoup offensivement et Pol (Lirola) qui est venu sur le côté, ils ont beaucoup attaqué. Quand on connait cette équipe de Lyon, qui est capable de maîtriser le jeu, mais aussi d'avoir une qualité de transition, ils vont très vite vers l'avant. Quand j'ai vu Slimani et le petit Cherki, des joueurs frais alors que je n'ai fait qu'un seul changement, il fallait rester vigilant et concentré, et ne pas trop gâcher la possibilité de ramener un point contre cette équipe du haut de tableau".

Pourquoi n'avoir fait qu'un seul changement ?

N.L. : "Tout simplement parce que Milik, même Thauvin et Payet étaient dans de bonnes dispositions. Je n'ai pas senti de fatigue, je ne les ai pas sentis dépassés défensivement et offensivement. Ils ont bien travaillé, donc j'ai souhaité garder les mêmes joueurs sur le terrain, à part Saïf (Khaoui) parce que je constatais que sur le côté droit on pouvait être en difficultés. Il commençait un petit peu à lâcher et j'ai fait ce changement".

Pourquoi Cuisance ?

N.L. : "Vous m'avez déjà posé la question. C'est tout simplement le feeling. Je sais que c'est un garçon puissant, rapide, qui a une bonne technique, il a un bel avenir devant lui, il fallait qu'il se connecte sur le collectif. Donc, on a essayé de le tester à la place de Saïf (Khaoui), ce qui n'est pas sa position initiale. Naturellement, je lui ai demandé de voir avec Dimitri pour dézoner, que Dimitri aille de temps en temps sur le côté gauche et lui dans l'axe en tant que numéro dix. J'ai voulu lui donner du temps de jeu pour voir ce qu'il était capable de faire sur un match comme ça".