Mercato OM : Villas-Boas confirme pour Lirola et évoque Strootman

André Villas-Boas fait le point sur l'arrivée de Pol Lirola, le départ de Strootman et reste du mercato olympien.

Publié le 11/01/2021 à 15:19

Pouvez-vous faire le point sur l'arrivée de Pol Lirola, le départ de Strootman et d'éventuelles avancées dans le dossier Milik ?

André Villas-Boas : "Pol fait les examens médicaux, j'espère que ce sera fini ce soir pour pouvoir communiquer. Pour Kevin (Strootman), on est dans l'échange de documents entre le Genoa et l'OM, mais ce n'est pas encore finalisé. Si nous n'avons pas de nouvelles d'ici ce soir, il sera convoqué pour le match. Sur l'attaquant, il n'y a pas de grande nouvelle, on est en train de travailler sur des dossiers. Pour les petits (les jeunes Aké et Perrin que Villas-Boas veut prêter, ndlr) il n'y a pas d'offre pour le moment".

Généralement, le mercato se débloque dans la dernière semaine, cette fois ce ne sera pas le cas avec les dossiers Lirola et Strootman, grâce à Pablo Longoria, à vous ou aux joueurs ?

A.V.B. : "Kevin, c'était dur pour lui parce que nous avons beaucoup de compétitivité au milieu. Il était celui qui avait le moins de minutes de jeu. C'est important pour lui aussi en vue de l'Euro d'avoir une chance. On avait eu des conversations pour cette possibilité avant que le mercato démarre. Il a eu des offres et il les écoutées et nous aussi. Pour Pol (Lirola), il était dans la liste en août déjà quand nous étions en train de faire l'accord avec Maehle. C'est un joueur qui est très apprécié par Pablo, et c'était facile de le faire aussi. Il était intéressé pour venir, et sauf s'il se passe quelque chose de mauvais, mais je ne pense pas, il va être confirmé dans les prochaines heures".

Strootman sera-t-il remplacé numériquement ?

A.V.B. : "Non".

Il n'y aura pas de recrue au milieu ?

A.V.B. : "Non. Ou on donne la chance à un petit de s'intégrer, ou on a ce qu'il faut dans l'effectif pour avoir plusieurs options. C'est la zone la plus compétitive, on joue à trois normalement, ce qui veut dire deux sur le banc. On n'a pas besoin".