Lokomotiv-OM : "En Russie, l'OM est favori"

Entretien avec Mickaël, supporter de l'OM qui vit à Moscou depuis une dizaine d'année.

Publié le 15/09/2021 à 16:36

Il est supporter de l'OM, mais il est aussi bien adapté à la Russie. Malgré une température qui n'a rien à voir avec la fin d'été que l'on peut avoir à Marseille, Mickaël se balade fièrement avec un simple maillot de foot dans les rues de Moscou. Il faut dire que c'est celui de l'OM, son club, là où il vivait petit et où il a accroché avec le foot sur un match en 1990, son premier au Vélodrome contre... Moscou. Alors ce n'est pas le Spartak, c'est le Lokomotiv Moscou que l'OM va affronter en Europa League, mais c'est forcément spécial pour lui. Interview. 

Mickaël, c'est comment de supporter l'OM à Moscou ? 

Mickaël Lucquiaud : "On se sent seul ! Il n'y a pas grand-monde à motiver pour aller voir les matchs, ça ne passe pas vraiment à la télé donc on doit s'orienter vers du streaming et même dans les bars de sports la Ligue 1 n'a pas la cote. Ils préfèrent diffuser tous les matchs de Premier League. Donc, c'est compliqué pour regarder les matchs, mais on trouve, on ne peut pas faire autrement". 

Comment tu as vécu le tirage au sort ? 

M.L : "Pour la première fois de ma vie, j'ai suivi le tirage au sort de l'Europa League en direct. Ca fait dix ans, depuis que je suis ici, que j'attends de voir l'OM tomber contre un club de Moscou (la dernière fois, c'était contre le Spartak en Ligue des champions en 2010, ndlr). Mais malheureusement, à cause des restrictions Covid, c'est très compliqué d'aller au stade. Même si j'étais content au moment du tirage, je ne pourrais pas voir le match depuis les tribunes". 

C'est compliqué même si la jauge de places pour Lokomotiv-OM a été revue à la hausse par l'UEFA ? 

M.L : "Il ne devait y avoir que 3000 supporters. Même s'ils repassent à 8000, cela reste assez compliqué d'avoir des billets car ils sont du coup très cher. C'est un peu triste. Alors que les seuls matchs que je regarde, ce sont ceux de l'OM, et à partir des quarts de Ligue des champions". 

Où situer le Lokomotiv par rapport aux autres clubs de Moscou ? 

M.L : "En "fanbase" comme on dit aujourd'hui, c'est le Spartak qui est de loin le numéro 1. Ensuite, ce serait le CSKA. C'est la grosse rivalité à Moscou. Derrière, il y a pas mal de clubs comme le Dynamo, le Torpedo, qui galèrent un peu plus, surtout pour fédérer. Le Lokomotiv, je dirais que c'est le troisième club "moscovite", il ne faut pas oublier le Zénit Saint-Pétersbourg qui est au-dessus". 

C'est une équipe du chapeau 2 au moment du tirage, ils restent favoris contre l'OM ? 

M.L : "Je lisais ce matin la presse russe et pour eux l'OM est favori. Chez les bookmakers russes, c'est pareil. On va voir ce que ça va donner sur le terrain". 

Pour finir, tu as un maillot de l'OM 2012-2013 sur toi... 

M.L : "Je ne peux pas vraiment te dire. C'est surtout le cadeau d'une étudiante. Je suis professeur de français et j'avais une étudiante qui voulait aller en France et je la saoulais avec Marseille, en lui disant que c'était la plus belle ville de France. Du coup quand elle y est allée, elle m'a ramené ce maillot de son premier voyage qu'elle avait fait floquer à mon nom. Et depuis, elle est partie vivre à Marseille...".