Libbra : "Le recrutement va être primordial"

Publié le 21/05/2018 à 07:00
Libbra : "Le recrutement va être primordial"

Après la finale de l'Europa League et une quatrième place obtenue avec 77 points, l'OM a de quoi être fier de sa saison. Malheureusement, et même si ce n'était pas l'objectif affiché, l'équipe de Garcia a échoué au pied du podium et de la Champions League. De quoi formuler quelques regrets, même si cet OM a montré qu'il avait désormais de belles bases sur lesquelles s'appuyer. C'est ce qu'explique au Phocéen l'ancien attaquant olympien Marc Libbra, pour qui l'OM ne devra pas louper le virage important du mercato estival pour tenter de rattraper ses concurrents. Interview :

Marc, comment as-tu vécu cette saison olympienne ?

Marc Libbra : "Globalement, j'estime que c'est une belle saison. Il ne faut pas oublier que l'OM a été racheté il y a un an et demi, et que les rachats dans le football sont souvent compliqués, on l'a vu avec le LOSC. En ayant commencé en juillet avec les tours préliminaires de l'Europa League et après avoir disputé plus de 60 matches, terminer quatrième de L1 et finaliste de l'Europa League, c'est très bien. Evidemment, il y a la déception de ne pas être troisième, mais je pense qu'on peut féliciter Rudi Garcia pour ce qu'il a su tirer de cette équipe".

Il manque quand même l'ultime récompense de la Champions League, et l'apport d'argent qui va avec ?

ML : "Oui, bien sûr. Mais, avec cette saison, l'OM peut s'appuyer sur des certitudes. On a vu, par exemple, lors de cette finale, les points négatifs qu'il va falloir améliorer. On sait maintenant ce qu'il y a à corriger, ce que l'on garde et ce que l'on ne doit pas garder. Après, il ne faut pas se leurrer sur le plan financier. La saison prochaine, on ne pourra pas lutter avec Paris, avec Monaco qui va encore vendre pour 200 millions, et même Lyon qui a aussi plusieurs jeunes joueurs à forte valeur en plus de la participation à la C1. Ce sera compliqué pour recruter de grands joueurs, car ils veulent tous disputer la Champions League".

C'est donc une saison réussie, mais tu nous parles de perspectives difficiles pour la prochaine...

ML : "Pas difficiles, mais je ne veux pas m'enflammer, parce qu'il faudrait énormément d'argent pour combler ce retard. Il nous faut un grand attaquant, mais on sait combien coûte ce type de joueur, et puis il faut renforcer aussi le reste de l'équipe. Je ne dis pas qu'il va falloir dix ans, mais on ne peut pas aller plus vite que la musique. Il faut poser des bases, construire autour de gars comme Sanson, Amavi ou Gustavo. Du côté de Lyon, ils vont vendre Fekir pour beaucoup d'argent, mais ils ont derrière des joueurs comme Memphis, Mariano ou Traoré qui sont déjà très forts, c'est ça la différence qu'il va falloir combler".

Comment renforcer cette équipe, alors ?

ML : "Il va falloir faire des choix par rapport à certains joueurs. Est-ce qu'on continue par exemple avec Ocampos, qui a beaucoup de coeur mais qui semble un peu limité ? À l'inverse, on devine un Kamara qui représente l'avenir avec d'énormes qualités, mais qui a très peu joué. Et Cabella, on en fait quoi ? Après, pour le recrutement, on parle de Balotelli, mais est-ce qu'il viendra pour jouer la Ligue Europa ? Il y a déjà des certitudes, mais aussi beaucoup de questions à trancher pour renforcer cet effectif. Ce qui me parait évident, c'est qu'il nous faut trouver un titulaire incontestable dans chaque ligne".

Le onze actuel n'est pas capable de monter encore d'un cran ?

ML : "On a eu des enseignements tout au long de la saison jusqu'à la finale : dès que l'on rencontre de grosses équipes, on n'y arrive pas, c'est clair. C'est un peu à l'image de Florian Thauvin, qui fait une grosse saison avec des stats incroyables, mais qui passe à travers face aux grandes équipes. C'est une réalité et il faut y réfléchir pour franchir un palier. Même chose pour Payet, qui a mis plusieurs mois pour entrer dans sa saison, ou pour Gustavo qui a beaucoup manqué au milieu. Et puis, on a vu que Germain n'était pas du tout fait pour jouer seul en pointe. Il faut compter avec ces données-là et trouver des solutions. En attendant, la quatrième place me parait assez logique".

Il faut donc éviter de s'enflammer après l'enthousiasme suscité cette saison ?

MD : "Non, on doit savourer, au contraire. Mais le recrutement va être primordial. Aujourd'hui, on s'enflamme parce que cette fin de saison nous a fait vibrer, mais il ne faut pas croire que tout va repartir comme si de rien n'était. Rappelons-nous de Monaco, Rennes, Guimaraes... c'était le même OM avec les mêmes joueurs. Tout peut aller très vite dans les deux sens, alors faisons en sorte de corriger tous les points faibles et continuons d'avancer petit à petit. La Champions League est l'objectif, mais, pour cela, il faut continuer de progresser, car nous n'y sommes pas encore. Garcia a créé une véritable équipe, et c'est déjà énorme. Il faut maintenant l'améliorer en qualité en conservant le même état d'esprit".