Le coup de pression de Sampaoli sur les ambitions de l'OM en Ligue des Champions

Interrogé sur son avenir au poste de l'entraineur de l'OM la saison prochaine, Jorge Sampaoli a répondu par une longue tirade sur l'importance de mettre en place une équipe compétitive en Ligue des Champions, si l'OM se qualifie.

Publié le 19/05/2022 à 15:55

Êtes-vous sûr de rester en poste pour la saison prochaine ?

Jorge Sampaoli : "Je ne sais pas. Je pense à l'objectif qu'on a devant nous. La réalité aujourd'hui est de savoir si on veut être en Ligue des Champions pour l'argent ou pour être compétitif ? Il est important de savoir pourquoi on veut être dans cette compétition. Il faut être clair et sincère, on doit ne mentir à personne. Le plus important dans n'importe quel projet pour un entraineur, un président ou un propriétaire, c'est de savoir pourquoi on se marque cet objectif, car ensuite il y aura la possibilité ou pas de construire une équipe de Ligue des Champions, c'est-à-dire capable d'affronter des clubs très importants. L'objectif à se fixer est à ce niveau-là. Est-ce que c'est pour être là pour quatre à six matchs et stop, ou est-ce qu'on veut appartenir à cette compétition ? C'est au club d'être sincère, car ensuite le projet se décidera en s'appuyant sur ces bases-là. L'OM est un club très médiatique, avec une énorme popularité, il faut que les ressources soient en accord avec les capacités qu'a le club. Si on peut être en Ligue des Champions pour construire une équipe capable d'être compétitive en C1, ça sera bien, si on veut seulement faire que passer en C1, ce n'est pas logique. Il faut savoir quel type d'équipe on peut avoir pour bien représenter le club dans cette compétition.

Il faut créer une équipe pour cette compétition, c'est ce que font les grands clubs. À côté, il y a ces équipes qui rentrent et qui sortent de la compétition, qui ne savent pas trop comment faire leur projet, parfois parce que le seul fait de jouer en Ligue des Champions a plus de valeur que le reste. On doit lutter jusqu'au bout en Ligue des Champions. C'est pour ça qu'il faut être clair sur ce que veut l'OM, car si on n'est pas clair et qu'on se voit mieux que ce que l'on est, ça apporte une pression. Ou si l'objectif n’est finalement pas aussi important et qu'il est plus économique que compétitif, ça apporte également une pression qui n'a pas lieu d'être. C'est ce qu'il s'est passé lors de la dernière campagne de l'OM en Ligue des Champions, c'était triste de voir le club d'être dans une compétition qui ne lui appartenait peut-être pas. Maintenant, c'est à nous d'être à la hauteur de nos objectifs et de la valeur qui sera donnée par ceux qui décident. Car les 60 000 personnes au Vélodrome seront toujours là. L'équipe, l'entraineur, le président, le propriétaire, doivent suivre. Tout ça, ça sera lié à une chose : être compétitif."