Lazio-OM : "Sarri veut jouer l'Europa League à fond"

Focus sur la Lazio de Rome, adversaire de l'Olympique de Marseille jeudi en Europa League.

Publié le 20/10/2021 à 15:00

Ce jeudi (18h45, RMC Sport 1), l'Olympique de Marseille se déplace à Rome pour y affronter la Lazio, alors que vous pouvez retrouver en image le dernier entraînement des Olympiens à la Commanderie avant le match, dans le cadre de la troisième journée de la phase de poules de l'Europa League. Un adversaire considéré comme le favori du groupe E, même si c'est Galatasaray qui occupe la première place avec 4 points (la Lazio en compte 3 et l'OM 2). Vainqueurs de l'Inter (3-1) le weekend dernier, les Romains constituent un adversaire de poids. De quoi se pencher de plus près sur l'équipe de Maurizio Sarri avec le spécialiste de la Serie A pour BeIN Sports, le journaliste Philippe Genin. Focus :

Comment se présente la Lazio en cette première partie de saison ?

Philippe Genin : "Les choses ont évidemment changé avec l'arrivée de Maurizio Sarri, et il faut que ses principes se mettent en place, car ça cafouille encore un peu de temps en temps. D'ailleurs, face à l'Inter, ils ont été inexistants en première période. Ça s'explique en partie au fait qu'il avait laissé Luis Alberto sur le banc, le maître à jouer de l'équipe au milieu. Et son entrée, ajoutée à celle de Lazzari dans le couloir droit, a tout changé. Ils ont réussi à inverser complètement la tendance".

Qu'est-ce qui change avec l'arrivée de Sarri ?

PG : "Principalement le fait que la Lazio jouait historiquement avec une défense à trois avec Inzaghi, alors que Sarri est un adepte du 4-3-3. Mais cette défense à quatre est peut-être le secteur qui pêche le plus, car elle est très lente. Notamment samedi avec un Acerbi suspendu, mais qui sera là face à l'OM. En revanche, le milieu est très haut de gamme, avec un trio Milinkovic-Savic/Leiva/Luis Alberto reconnu de tous les spécialistes. Et puis il y a l'attaque, avec Ciro Immobile et Felipe Anderson qui seront des dangers constants pour l'OM, on ne les présente plus. Le premier n'arrête jamais de courir et de faire des appels, et le second domine les débats techniquement. C'est une reconstruction, mais avec des joueurs déjà bien rodés".

Le joueur ou les joueurs à surveiller pour l'OM ?

PG : "Incontestablement, Felipe Anderson. Son retour d'Angleterre a fait beaucoup de bien, pour lui comme pour la Lazio. Il a été le joueur le plus en vue face à l'Inter. C'est le cas de l'ailier gauche espagnol Pedro aussi, qui s'était un peu perdu à la Roma et qui revit cette saison avec Sarri".

Est-ce que la Lazio a pour objectif de briller dans cette compétition ?

PG : "Clairement, et je ne doute pas que Sarri jouera cette compétition à fond. Evidemment, si les deux matches à venir tournent mal, ils peuvent changer leur fusil d'épaule, mais cela m'étonnerait. Une fois passée la phase de poules, les dirigeants de la Lazio savent qu'il y aura de très gros matches à jouer en C3, et ils savent aussi que cette compétition délivre au bout un ticket pour la Champions League. C'est pour cela que je vois Sarri aligner sa meilleure équipe".

Enfin, en terme d'effectif, on peut situer la Lazio à quel niveau ?

PG : "Je dirais dans les cinq meilleures formations de Serie A. Le groupe n'a pas fondamentalement changé, et il y a un banc intéressant. En y ajoutant les arrivées d'Anderson, Pedro, Basic et Zaccagni, c'est un effectif de très bonne qualité".