La mise au point d'Eyraud sur McCourt et la santé financière de l'OM

Le président de l'OM Jacques-Henri Eyraud a évoqué en conférence de presse la situation financière de l'OM et l'implication de Frank McCourt.

Publié le 04/09/2019 à 14:41

Jacques-Henri Eyraud, où en est-on au niveau financier pour l'OM ? Est-ce que Frank McCourt a été échaudé par le fait que l'enveloppe des 200 millions d'euros s'est rapidement volatilisée pour aucune qualification en Ligue des Champions ? Est-ce qu'il ne dépense pas parce que vous êtes contraints par le Fair-Play Financier ? Est-ce que c'est pour mieux dépenser plus tard une fois que l'équilibre sera trouvé ? Qu'en est-il de l'engagement de l'actionnaire Frank McCourt ?

Jacques-Henri Eyraud : "Pour ce qui est de la Ligue des Champions, on est dans un milieu où les mémoires sont exceptionnellement courtes. On vit dans un contexte où seuls comptent le week-end passé et le week-end prochain. Je vous rappelle qu'en matière de Ligue des Champions, en ce qui concerne la saison 17-18, tout s'est joué à 1 point et que 77 points pour un club de Ligue 1... Ne pas participer à la Ligue des Champions quand on atteint 77 points, ça n'existe pas. Je ne vais certainement pas dire que c'est la faute à pas de chance, on est aussi les premiers responsables d'être arrivés à 77 points, on aurait pu peut-être faire mieux. Mais terminer 4e cette saison-là avec 77 points, c'était du jamais vu. Evidemment, on est ressortis de cette saison enthousiaste et un peu déçus.

Nos objectifs ne changent pas, l'ambition elle est là. Et quant à l'implication de l'actionnaire, je crois vraiment qu'il la montre chaque jour. Il a beaucoup investi jusqu'à présent. Il a investi probablement un peu plus que ce qui était prévu, et il l'a fait avec une ambition, une volonté, un enthousiasme qui je crois est souligné par tous ceux qui l'entourent et tous ceux qui le voient travailler sur ce club au quotidien. On va continuer. Simplement, ce que je disais c'est que fair-play financier ou pas, il nous faut maintenant en tant qu'entreprise, en tant que club de football, arriver à l'équilibre de nos comptes, parce que c'est comme ça, et uniquement comme ça, qu'un club, qu'une entreprise, qu'une organisation, assure sa pérennité. Et nous ne serions pas rentrés dans ce processus avec l'UEFA sur le Fair-Play Financier, nous aurions évidemment du faire évoluer notre stratégie en matière économique et financière, en arrivant petit à petit, pas à pas, brique par brique, vers un équilibre financier qui est tout à fait normal et qui doit être l'objectif de dirigeants comme nous au quotidien. Pour ce qui est de l'engagement, alors vraiment, pour le coup, vous l'avez vu encore cet été, nous avons recruté trois joueurs et c'étaient quand même des montants significatifs et on se doit de respecter ces règles, et on le fera."