L'OM a fait "une très bonne affaire" avec Radonjic pour l'ex-sélectionneur de la Serbie

Slavo Muslin se confie au Phocéen sur le jeune ailier serbe de l'OM.

Publié le 20/12/2019 à 15:00

Il y a encore un mois, les supporters et les observateurs de l'OM avaient encore de gros doutes sur le bien-fondé du transfert de Nemanja Radonjic à l'OM il y a un an et demi. Acheté 12 M€ à l'Etoile Rouge de Belgrade à l'été 2018, le jeune international serbe peinait à confirmer les qualités qui lui étaient prêtées. Depuis, l'ailier droit olympien a mis tout le monde d'accord en multipliant les entrées décisives avec quatre buts lors des cinq derniers matches. Pour Le Phocéen, l'ancien sélectionneur de la Serbie Slavo Muslin (jusqu'en 2017) s'est longuement confié sur les progrès de son jeune compatriote à l'OM. Interview :

Comment analysez-vous les problèmes de Radonjic depuis son arrivée à l'OM, avant d'enfin exploser lors des derniers matches ?

Slavo Muslin : "Il a connu le même problème que la plupart des jeunes joueurs serbes qui sont transférés trop tôt par leurs clubs, alors qu'ils n'ont pas encore tous les acquis pour jouer dans de grands clubs européens. C'est le cas de Nemanja, qui était déjà parti à la Roma et qui a dû revenir au pays pour poursuivre sa formation à Cukaricki, puis à l'Etoile Rouge où il s'est révélé. On exporte beaucoup de jeunes joueurs serbes, mais la faiblesse de notre championnat ne les prépare pas pour plonger tout de suite dans le très haut niveau".

Vous avez le sentiment que ses difficultés d'adaption sont derrière lui aujourd'hui ?

SM : "Je suis content pour lui, car Villas-Boas a réussi à lui donner de la confiance. Nemanja a de vraies qualités, et sa patience a été récompensée. J'espère que cela va continuer pour lui".

Lors de son transfert, on nous l'a présenté comme un grand espoir européen à son poste. C'est votre avis ?

SM : "Oui, j'en suis convaincu. Sa première grande qualité est la vitesse lorsqu'il a de l'espace. Mais, je pense aussi qu'il est très fort dans les duels à un contre un dans les petits espaces. Il est capable de faire la différence, même s'il doit encore progresser dans le dernier geste, que ce soit dans la dernière passe ou pour marquer".

Il est régulièrement appelé en sélection serbe, est-ce mérité selon vous ?

SM : "En ce moment, oui. On n'a pas beaucoup de joueur de son profil, à part Kostic de Francfort à gauche qui est très fort. Nemanja peut jouer de l'autre côté sans problème. Il représente la nouvelle génération et il est capable de s'imposer".

Villas-Boas le fait généralement entrer à gauche. Quel est son meilleur poste pour vous ?

SM : "Je le ferais jouer sur l'aile droite, car on a en sélection Aleksandar Mitrovic qui est un avant-centre de grand gabarit. Je lui demanderais donc de déborder pour centrer dans la surface avec son bon pied. À l'OM, c'est différent car ce n'est pas le même système, il peut rentrer sur son pied droit".

À l'époque de son transfert pour 12 M€, beaucoup d'observateurs trouvaient le montant élevé. C'est votre avis ?

SM : "Non, c'est un jeune joueur et le prix me parait normal. D'ailleurs, s'il continue comme ça, il vaudra beaucoup plus cher très rapidement. Je suis certain que Marseille fera une grosse plus-value avec lui. Il va encore progresser avec Villas-Boas dans le jeu européen. Je suis sur qu'il va aller encore plus haut, car la vitesse et le dribble sont très importants dans le football de haut niveau aujourd'hui".

Vous approuvez son choix d'avoir choisi l'OM pour se révéler ?

SM : "Complètement, même si on a tous eu des doutes au début. Le championnat de France est assez relevé, et c'est un excellent tremplin vers le top européen. On peut prendre l'exemple de Luka Jovic qui est passé par un club comme Francfort et joue aujourd'hui au Real Madrid".

On parle de ses buts dans la presse serbe en ce moment ?

SM : "Bien sûr, on suit tous les matches de l'OM maintenant qu'il se met à marquer. C'est une très bonne chose pour l'équipe nationale, et en Serbie, on aime nos joueurs qui réussissent à l'étranger".

Justement, y a-t-il encore des Radonjic en Serbie qui pourraient intéresser l'OM ?

SM : "Il n'y a pas de joueurs véritablement prêts pour le très haut niveau en première division. En revanche, il y a beaucoup de jeunes joueurs très prometteurs dans les autres catégories".

Pour conclure, vous confirmez que l'OM a fait une bonne affaire avec lui ?

SM : "Oui, une très bonne affaire, sans aucun doute".