"Il y a Khazri, mais aussi M'Vila"

Publié le 03/03/2019 à 13:07

Dimanche, le Vélodrome sera bouillant pour accueillir le choc de la 27e journée de Ligue 1 entre l'OM et Saint-Etienne. L'occasion pour les Olympiens de revenir sur un prétendant aux places européennes et surtout vers le podium, l'objectif déclaré cette saison. De plus, le grand rival historique ne s'est plus imposé à Marseille depuis 40 ans, et il est fortement conseillé à Rudi Garcia et son équipe de poursuivre cette formidable série. En face, on n'est évidemment pas d'accord, mais on n'en mène pas large pour autant, comme l'explique au Phocéen le journaliste d'Activ Radio Anthony Verpillon. Interview :

Comment aborde-t-on ce choc pour les places européennes du côté de Saint-Etienne ?

Anthony Verpillon : "C'est le premier acte d'une série de deux matches hyper importante, puisqu'après l'OM, les Verts affronteront Lille le dimanche suivant. C'est le tournant de la saison pour nous. La crainte, ce sont les limites de l'effectif, car Jean-Louis Gasset s'appuie sur quinze joueurs depuis le début de la saison".

En tout cas, c'est la première fois depuis longtemps que Saint-Etienne compte des joueurs d'une telle qualité, capables de rivaliser avec ceux de l'OM, non ?

AV : "Oui, mais je pense que l'OM serait au-dessus s'il n'avait pas été aussi inconstant. Mais ils sont capables de tenir le choc, on l'a vu au match aller à Geoffroy-Guichard. Reste à savoir si on sera capable de vaincre cette malédiction du Vélodrome, sachant que les Verts n'ont plus gagné à Marseille depuis 1979. Un peu comme vous à Bordeaux. On y croit, mais un match nul nous conviendrait parfaitement, on garderait deux points d'avance. Ce serait aussi l'occasion de faire un résultat contre un gros, après avoir perdu face à Paris et Lyon".

Saint-Etienne, c'est d'abord un recrutement réussi cette saison ?

AV : "Oui, et ça tient principalement au travail de Jean-Louis Gasset. Il s'est engagé auprès de ces joueurs qui ne seraient sûrement pas venus sans lui. Les M'Vila, Khazri, Cabella et Debuchy montrent que le club est de nouveau ambitieux. Ma crainte est de voir Gasset se lasser du manque de moyens et de jeter l'éponge à la fin de la saison".

Des joueurs en forme à surveiller pour l'OM ?

AV : "Wahbi Khazri, évidemment. Il marque et il fait marquer, c'est peut-être même l'arbre qui cache la forêt, même s'il ne marque plus depuis le début de l'année. C'est le genre de match qu'il adore. Je citerais aussi Yann Mvila, qui est le maître à jouer de l'équipe avec ses relances et son engagement. En revanche, je me pose des questions sur la capacité de Rémy Cabella à supporter la pression de ce match. C'est la grande question".

Une idée du onze de Gasset dimanche ?

AV : "Je ne sais pas s'il jouera à 3 ou 4 défenseurs, mais cela pourrait donner ceci : Ruffier - Debuchy, Subotic, Perrin, Kolodziejczak - M'Vila, Aït Bennasser - Hamouma, Cabella, Diony - Khazri".