Gomis, mercato, Bielsa... Ménès s'explique

Publié le 21/06/2017 à 07:00

"L'OM ne veut s'aligner ni sur Gomis, ni sur Vainqueur, deux des meilleurs joueurs de la saison. Il est où le projet ?". En un tweet, Pierre Ménès a enflammé lundi la communauté des suiveurs du mercato marseillais, comme cela arrive régulièrement. Il faut dire que les relations entre les deux parties sont souvent tendues, et que le calme plat affiché par les recruteurs olympiens depuis le début du mois n'arrange rien à l'affaire. Certains ont une entière confiance dans le tandem Eyraud - Zubizarreta, quand d'autres s'impatientent de voir enfin arriver les recrues promises. Rien de neuf finalement, et c'est tout le charme de cette période d'incertitude où les rumeurs se ramassent en un clic.

Mais le journaliste de Canal Plus a le tweet facile, et dès le lendemain, il répond à une polémique sur la Une de L'Equipe. Le quotidien sportif relève en première page l'absence de Bielsa à la reprise de l'entraînement du LOSC, alors que l'Argentin a perdu sa mère il y a trois semaines. Une accroche dont le journal aurait pu se passer, d'autant que Bielsa débarquait dans le Nord dès le lendemain. Rebelote, car en s'en prenant à Bielsa - qui plus est frappé par un deuil familial - Ménès touche au sacré chez de nombreux fans olympiens, et ils ne se privent pas de le lui faire savoir. Une ligne de plus à son tableau de clashs déjà bien rempli.

Bien conscient de sa relation compliquée avec les supporters de l'OM (et d'ailleurs), Pierre Ménès a répondu aux questions du Phocéen sans langue de bois. Interview :

Le Phocéen : Même en vacances, tu ne peux pas t'empêcher de te prendre le bec avec les supporters ?

Pierre Ménès : "Je ne vois pas pourquoi je me priverais de dire ce que j'ai envie de dire sur Twitter, d'autant que j'ai précisé que je trouvais cette Une de L'Equipe déplacée. Mais tu ne peux pas dire un mot sur Bielsa, c'est comme ça. Imaginer que je me fous du deuil qui le touche, c'est n'importe quoi"

- Mais pourquoi répondre systématiquement, sachant le sujet sensible ?

PM : "Mais parce que je suis comme ça ! Quand on me parle, je réponds. Je pourrais faire comme les copains et prendre quelqu'un pour tweeter à ma place, mais ça, ce n'est pas moi. De plus, j'échange très aimablement avec l'immense majorité des gens, comme sur le sujet du recrutement d'ailleurs. On peut ne pas être d'accord sans s'insulter comme des chiffonniers"

- Justement, parlons-en du recrutement. Tu fais partie de ceux qui estiment que l'OM devrait conserver Gomis et Vainqueur. Pourquoi ?

PM : "Je trouve dommage que l'OM, qui est sur un projet ambitieux, démarre son mercato en se séparant de deux des meilleurs joueurs de la saison dernière. Si Gomis et Vainqueur ne restent pas, combien vont coûter leurs deux remplaçants ? 50 millions ? Tout le monde connait mon immense affection pour Bafé, mais ça ne m'empêche pas d'être lucide sur le niveau du joueur. C'est un attaquant qui vaut 15-20 buts par saison en Ligue 1, et combien coûtent ces joueurs-là en transfert et en salaire aujourd'hui ?"

- L'OM a le droit de juger ses prétentions trop importantes, non ?

PM : "Bien sûr, et les responsabilités sont partagées. L'OM a fait une offre, et Bafé veut peut-être un dernier gros contrat à bientôt 32 ans. Mais je trouve ça dommage pour le club, car il a eu en plus une influence positive sur ses coéquipiers, il n'y a qu'à écouter Thauvin parler de lui. Après, personnellement, qu'il joue à l'OM ou à Galatasaray, je n'en ai strictement rien à cirer, il restera mon ami"

- Tu en as parlé avec lui ?

PM : "Je l'ai eu il y a quelques jours au téléphone, mais il n'était pas catégorique. Il espérait encore un geste de l'OM qui, visiblement, n'est pas venu. Quand on voit la négociation pour Mandanda pour un ou deux millions, on a l'impression que l'OM compte ses sous alors qu'il a quand même les moyens"

- Et pour Vainqueur ?

PM : "Vainqueur, c'est pareil. Il a été l'un des meilleurs cette saison avec Thauvin, et on ne découvre pas son salaire aujourd'hui, même si les 420 000 euros annoncés me semblent exagérés. S'il s'en va et que tu vises mieux que lui, il va falloir sortir au moins 20 millions"

- Les supporters attendent peut-être mieux du projet OM Champions ?

PM : "Je sais. C'est bien beau de faire rêver les supporters avec Bacca, Jovetic, Dzeko... mais est-ce qu'il y en a un qui va signer à l'OM ? Quand on voit déjà les difficultés du PSG, qui a des moyens autrement plus importants, à faire signer des grands joueurs en Ligue 1, on peut se faire du souci"

- Enfin, on parle aussi d'internationaux français...

PM : "Mouais. Quand j'entends les noms cités, comme Sagna, Mathieu, Mandanda, Cabaye, ça fait un peu recyclage quand même. Par exemple, est-ce que remplacer Sakai par Sagna est un pari d'avenir ? Ben non. J'espère qu'il s'agit de fausses pistes et qu'il y aura de bonnes surprises"

* Pierre Ménès sera à Marseille ce samedi pour donner une conférence sur le don d'organes au Salon du Livre de Stars à la Vieille Charité.