"A l'OM, si tu n’es pas un crack, c’est compliqué de jouer"

Transféré définitivement à Strasbourg pour 1,5 million d'euros, Lucas Perrin revient sur la difficulté de s'imposer à l'OM.

Publié le 28/10/2022 à 21:33
"A l'OM, si tu n’es pas un crack, c’est compliqué de jouer"

S'il joue un peu moins cette saison que l'an passé (seulement quatre fois titulaire depuis le début du championnat), Lucas Perrin reste dans les petits papiers du coach strasbourgeois Julien Stephan. "Le coach m’a apporté la confiance que je n’avais pas à Marseille" lance le défenseur de 23 ans dans une interview publiée sur le site de la Ligue 1, dans laquelle il évoque également les méthodes à Marseille des entraineurs qui l'ont fait jouer : André Villas-Boas, très porté sur l'humain et Jorge Sampaoli, beaucoup plus sur la tactique.

Avec 30 matchs en que titulaire la saison dernière, le minot marseillais a réussi à se montrer au niveau à Strasbourg : "Dans un club avec moins de pression, où il est un peu plus facile de jouer, j’ai été capable de montrer ce que je savais faire. A l'OM, on n’a pas le temps de développer les jeunes. Si tu n’es pas un crack, c’est compliqué de jouer."

Perrin, qui a disputé 13 matchs en pro avec l'OM, se dit conscient de la difficulté à s'imposer à Marseille quand on est un jeune du centre : "Quand tu es formé à l’OM, tu ne penses qu’à une chose : signer pro. Surtout quand tu commences à te rapprocher de l’équipe première, que tu commences à jouer en U19 puis en réserve. On connaît la popularité de l’OM en France, le prestige de ce club. Mais malheureusement, la politique de l’OM n’est pas de beaucoup faire jouer les jeunes. Le mieux est peut-être de s’aguerrir ailleurs et de revenir plus tard si tu en as l’opportunité. A l’OM, il faut gagner. Chaque année, il faut finir dans les trois premiers. Il n’y a pas de temps. Si un jeune joue et qu’il se manque, qu’il est au fond du trou, c’est compliqué de se relever à l’OM, vu la pression qu’il y a."

Avec le forfait d'Alexander Djiku pour le match de samedi, Perrin a des chances de démarrer contre l'OM au sein de la défense à trois du Racing.