Rennes-OM : dégager la route vers le sommet

En s'imposant à Rennes, l'OM ferait d'une pierre deux coups.

Publié le 16/12/2020 à 01:00

Troisième la saison dernière, le Stade Rennais a pu goûter au fossé qui sépare la Ligue 1 de la Champions League. Nous aussi, d'ailleurs. Toutefois, les Bretons restent l'une des grosses écuries de notre championnat. Ils l'étaient déjà la saison dernière et sont encore montés d'un cran cet été, avec de très grosses dépenses lors du mercato, bien plus lourdes que les nôtres, par exemple. En effet, quand l'OM payait 12 M€ pour attirer Luis Henrique et engager définitivement Alvaro Gonzalez (+ 1 M€ pour le prêt payant de Balerdi), le Stade Rennais n'hésitait pas à claquer 26 millions pour le crack belge Jérémy Doku, 15 pour Sehrou Guirassy, 12 pour Martin Terrier, 10 pour Alfred Gomis et 4 pour Nayef Aguerd. À cela, il faut également ajouter 4 M€ de prêts payants pour Dalbert et Daniele Rugani, soit un total de 71 millions d'euros sortis par l'actionnaire François Pinault. De quoi afficher de grosses ambitions, et notamment celle de batailler avec l'OM pour un nouveau podium.

Les hommes de Julien Stéphan sortent de deux mois cauchemardesques en Ligue 1 avec deux petites victoires sur leurs neuf derniers matchs

C'est là le principal enjeu pour les Olympiens : éloigner encore un peu plus des Bretons qui se sont déjà plantés pas mal d'épines dans le pied ces derniers temps. Effectivement, sans parler de leur parcours douloureux en C1, les hommes de Julien Stéphan sortent de deux mois cauchemardesques en Ligue 1 avec deux petites victoires sur leurs neuf derniers matches (3 nuls, 4 défaites). De plus, l'essentiel de ces points perdus l'a été à domicile avec, notamment, de piteuses défaites face à Angers (1-2), Bordeaux (0-1) ou encore Lens (0-2) il y a dix jours. Heureusement pour eux, la série s'est arrêtée le weekend dernier à Nice avec une victoire 1-0, mais le constat au classement fait mal avec une glissade jusqu'à la 8e place et 5 points de retard sur un OM qui compte deux matchs en moins. Inutile de dire qu'un mauvais coup joué par les Olympiens ce soir les éloignerait durablement de la bagarre pour une nouvelle qualif' en Champions League, et permettrait ainsi à l'OM de faire le ménage parmi les prétendants.

Avec une victoire au Roahzon Park, André Villas-Boas s'inviterait à la table d'un certain Didier Deschamps

Un OM qui, lui, déroule en Ligue 1 match après match. Les prestations galères du début de saison semblent derrière nous, et on se pique aujourd'hui à rêver d'un septième succès d'affilée, marquant encore un peu plus la patte d'André Villas-Boas sur le club. En effet, avec une victoire au Roahzon Park, le Portugais s'inviterait à la table d'un Didier Deschamps avec une passe de sept et le placerait à une petite unité du sommet occupé par le duo Courbis-Bielsa (8 victoires à la suite). Ce serait évidemment encore mieux en terme de classement, avec l'occasion de mettre encore plus de pression sur le trio PSG-Lyon-Lille. Cet OM-là en est largement capable, lui qui possède le meilleur parcours à l'extérieur avec cinq victoires et un nul (16 pts, devant le PSG et Lyon, 15 pts). C'est pour cela que l'OM de Villas-Boas n'est pas que le tube de cette fin d'année. C'est un véritable concurrent pour le haut du sommet, d'où l'importance de bien négocier l'étape rennaise avec ce double enjeu.