Pourquoi Balotelli n'a pas pris rouge

Publié le 29/04/2019 à 08:04

Auteur d'un coup de poing au visage du défenseur nantais Diego Carlos à la 39e minute du match OM - Nantes (1-2), Mario Balotelli a été sanctionné d'un carton jaune par Johan Hamel. Une faute qui aurait pu valoir une expulsion selon de nombreux observateurs, mais visiblement, l'arbitre a consulté ses assistants et non le VAR, comme il aurait pu le faire.

C'est ce qu'explique à RMC Sport l'ancien arbitre international Joël Quiniou : "À partir du moment où il y a un geste qui mérite un carton rouge, l'arbitre vidéo doit appeler et intervenir auprès de son collègue. Balotelli donne un coup de poing en arrière sur le visage de Diego Carlos. Il s'en sort très, très bien parce qu'il s'est rendu coupable, qu'on le veuille ou non, d'un acte de brutalité".

Même sentiment pour L'Equipe, qui explique que les arbitres vidéo n'ont pas fait leur travail : "Il est incompréhensible et assez scandaleux que le VAR n'ait pas réglé le cas de l'attaquant de l'OM". Mais le quotidien sportif ajoute avec raison que le défenseur nantais en a certainement trop rajouté : "Diego Carlos se tord de douleur toutes les deux minutes... Balotelli est peut-être sauvé par le côté truqueur du Brésilien, arroseur arrosé sur le coup...".

> En vidéo, la réaction d'après-match de l'attaquant italien