OM-PSG : décision le 3 novembre suite aux incidents

La Commission de Discipline de la LFP va se réunir le 3 novembre pour trancher suite à ce qu'il s'est passé lors d'OM-PSG.

Publié le 25/10/2021 à 15:44
OM-PSG : décision le 3 novembre suite aux incidents

Depuis quelques semaines, l'OM vit avec une sanction d'un point de pénalité avec sursis, infligée par la commission de discipline de la LFP après les débordements à Angers (0-0), le 22 septembre (la fermeture des parcages visiteurs de l'OM à l'extérieur a également été décidée jusqu'au 31 décembre).

Face à Paris, quelques incidents ont eu lieu. Pour que ce point de pénalité soit infligé de façon ferme, il faut que les incidents soient "jugés de même nature" que ceux ayant eu lieu à Angers. Pour rappel, ce soir là, après le coup de sifflet final, certains supporters de l'OM s'étaient rendus sur la pelouse pour aller en découdre avec le kop de supporters d'Angers, après que les Angevins aient lancé une bombe agricole dans le parcage marseillais. La Commission de Discipline de la LFP va se réunir le 3 novembre pour trancher suite à ce qu'il s'est passé lors d'OM-PSG. Une réunion qui n'a rien d'exceptionnel et était au calendrier de la Ligue.

Si les fumigènes seront sans doute l'objet de sanctions financières, voire de huis clos partiels ou totaux, ils n'engendreront pas de retrait de points, cela n'ayant jamais été le cas et n'étant pas prévu dans les règlements. En revanche, le jet de projectiles pourrait être extrêmement pénalisant pour l'OM, qui s'était plaint à raison de ce type d'événements à Nice. Il faut toutefois reconnaître qu'à Nice, les bouteilles avaient été plus d'une cinquantaine à atteindre la pelouse, dont une Dimitri Payet. Hier, il y en a eu bien moins, mais ça ne jouera pas forcément pour l'OM, qui était dans le viseur.

Par ailleurs, les incidents en marge du Classique OM-PSG (0-0), dimanche soir, ont entraîné 21 interpellations, la plupart à l'extérieur du stade.